Reference : Evaluer les connaissances et savoir-faire en matière de recherche d’informations scie...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Social & behavioral sciences, psychology : Education & instruction
Social & behavioral sciences, psychology : Library & information sciences
http://hdl.handle.net/2268/194453
Evaluer les connaissances et savoir-faire en matière de recherche d’informations scientifiques : comment faire avec de grands groupes d’étudiants en bachelier ?
French
Vandenput, Sandrina mailto [Université de Liège > > Bibliothèque des Sciences de la vie >]
Crahay, Vinciane mailto [Université de Liège > > IFRES - SMART >]
Piazza, Aurélie mailto [Université de Liège > > IFRES - SMART >]
Durieux, Nancy mailto [Université de Liège > > Bibliothèque des Sciences de la vie >]
1-Mar-2016
No
No
International
ILIB16 : soirée "How To" (Bibliothèque-Learning center des Sciences et Technologies de l’UCL)
1er mars 2016
Groupe de travail ILIB (CBS-ARES) (Commission des Bibliothèques et Services académiques collectifs de l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur)
Louvain-la-Neuve
Belgique
[fr] évaluation standardisée ; grand groupe
[en] information literacy
[en] Au terme du cours consacré à la recherche d’informations scientifiques - au programme des bacheliers de la Faculté de Médecine vétérinaire et de la Faculté de Psychologie, Logopédie et des Sciences de l’Éducation (Université de Liège) - les étudiants doivent avoir une vue d’ensemble de la publication scientifique et être capables de (i) mener de manière autonome une recherche d’informations et (ii) de citer correctement leurs sources en respectant des normes bien précises lors de la rédaction de documents. L’évaluation de ce cours est contraignante car il s’agit de cohortes d’étudiants de plus en plus grandes (> 300 étudiants par cursus). Comment évaluer les connaissances ainsi que les savoir-faire de grands groupes d’étudiants ?
Jusqu’alors l’examen se composait de questions ouvertes et nécessitait que chaque étudiant ait à sa disposition un ordinateur connecté à Internet. Cette méthode requérait une logistique importante avant et pendant l’examen ainsi que des semaines de correction. Plusieurs alternatives à cette évaluation ont alors été envisagées : travail individuel, travail de groupe, questionnaire à choix multiple… mais elles ne répondaient pas aux exigences fixées par les compétences à évaluer.
La piste retenue pour cette nouvelle année académique reste contraignante du point de vue organisationnel (ordinateur pour chaque étudiant) mais permet une correction standardisée, automatisée, fiable et rapide. En effet, le questionnaire combine désormais des questions à choix multiple (QCM ; jusqu’à 9 propositions de réponses) et des questions à choix large (QCL ; jusqu’à 999 propositions). Le QCL présente l’avantage d’être proche de l’évaluation à l’aide de questions ouvertes sans les désavantages de la correction.
Nous proposons de présenter ce dispositif évaluatif ainsi que ses avantages et inconvénients par rapport à d’autres méthodes d’évaluation.
Professionals
http://hdl.handle.net/2268/194453
http://ilib.be/Wordpress/

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
ILIB_HowTo_2016_PPT_Vandenput_etal_vdef.pdfPublisher postprint190.1 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.