Reference : Un « Massive Open Online Course » (MOOC) sur des travaux pratiques en Histologie : le...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Life sciences : Anatomy (cytology, histology, embryology...) & physiology
http://hdl.handle.net/2268/216313
Un « Massive Open Online Course » (MOOC) sur des travaux pratiques en Histologie : le grand écart entre son intégration dans l’enseignement universitaire et l’intérêt du grand public.
French
Multon, Sylvie mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences biomédicales et précliniques > Histologie >]
Pesesse, Laurence mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences biomédicales et précliniques > Histologie >]
Weatherspoon, Alodie mailto []
Florquin, Sandra []
Van de Poël, Jean-François mailto [Université de Liège - ULiège > > IFRES >]
Martin, Pierre mailto [Université de Liège - ULiège > > IFRES >]
Vincke, Grégoire mailto [Université de Liège - ULiège > > IFRES : Pédagogie de l'Enseignement supérieur >]
Verpoorten, Dominique mailto [Université de Liège - ULiège > > IFRES : Pédagogie de l'Enseignement supérieur >]
Quatresooz, Pascale mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences biomédicales et précliniques > Histologie >]
Bonnet, Pierre mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences biomédicales et précliniques > Anatomie humaine systématique >]
Defaweux, Valérie mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences biomédicales et précliniques > Histologie >]
Oct-2017
1
Pédagogie Médicale, 18 (2017) S9-S55 https://doi.org/10.1051/pmed/2017017
Yes
No
International
Congrès 2017 de la Société internationale francophone d'éducation médicale (SIFEM)
du 4 au 6 octobre 2017
SIFEM
Marseille
France
[fr] histologie ; MOOC ; microscopie virtuelle
[fr] L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formations en ligne massives ouvertes à tous ». Nés aux États-Unis avec un programme sur l’intelligence artificielle dispensé par l’université de Stanford, ces cours en ligne accessibles gratuitement font miroiter la possibilité d’une démocratisation maximale des savoirs. A ce titre, les MOOC bénéficient des innovations issues du Web 2.0 : ils tirent le meilleur de la rencontre entre les nouveaux usages induits par les réseaux sociaux et les apports de la pédagogique active.

Ces cinq dernières années, nous avons dispensé les travaux pratiques en Histologie aux 500 étudiants de première année d’étude de la faculté de Médecine de l’Université de Liège par une méthodologie hybride alliant e-learning et présentiel (Multon et al., 2015). Forte de cette expérience réussie, notre équipe a réalisé un MOOC faisant partie intégrante du cursus de nos étudiants et qui répond à la volonté de partager nos ressources numériques avec un public plus large.

Ce MOOC intitulé « Introduction à l’histologie, exploration des tissus du corps humain » est dédié à l’étude des 5 familles de tissus biologiques. Deux parcours pédagogiques permettent d’approfondir différemment la matière et ainsi de mieux correspondre aux objectifs ou motivations de chacun. La première session, hébergée sur la plate-forme FUN (France Université Numérique), s’est déroulée en 6 semaines à partir de février 2017. Au travers de vidéos explicatives contenant des dessins construits au fur et à mesure et des liens avec l’anatomie suivie d’activités interactives telles que la manipulation d’un microscope virtuel, de nombreux quiz et d’activités réalisées avec les pairs, les participants seront capables de reconnaître les différents types cellulaires et tous les éléments qui les entourent afin de comprendre comment ils s’organisent entre eux pour former des tissus aux fonctions spécifiques. A l’issu de chaque module, les apprenants ont la possibilité de réaliser des activités certificatives. L’obtention de 70% à chacune donne lieu à une attestation de suivi avec succès du MOOC.

Notre MOOC a attiré 5250 personnes issues de 82 pays. Un sondage à l’inscription (n=841) indique que 42% sont des étudiants et 41% ont une activité professionnelle. Un forum actif a permis de nombreux échanges entre apprenants ou avec l’équipe pédagogique (170 fils de discussion). De nombreux participants ont souligné les aspects didactique, accessible, dynamique et captivant du MOOC. Nos étudiants ont apprécié la possibilité de travailler où et quand ils le souhaitaient tout en étant guidés par la structure des différents modules. Nos premières données montrent que 32% des apprenants ont utilisé le microscope virtuel et que 20% se sont engagés dans les activités certificatives, la moitié d’entre eux les ayant réussies.

En conclusion, la première édition de ce MOOC francophone a intéressé un vaste public. Dix pourcents des participants ont obtenu l’attestation finale, la moyenne se situant généralement autour de 5% pour les autres MOOC (Oliveri, 2016). Un sondage final est actuellement analysé, il nous permettra d’étudier le ressenti des apprenants sur les différentes composantes de l’expérience d’apprentissage.
Pédagogie des sciences morphologiques
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/216313

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
pédagogie médicale Marseille.pdfPublisher postprint476.31 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.