Reference : Efficacité des interven8ons langagières basées sur la guidance parentale : qu’en e...
Scientific congresses and symposiums : Poster
Social & behavioral sciences, psychology : Neurosciences & behavior
http://hdl.handle.net/2268/167844
Efficacité des interven8ons langagières basées sur la guidance parentale : qu’en est- il pour les popula8ons de faible statut socio-économique (SSE)?
English
Maillart, Christelle mailto [Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie : cognition et comportement > Logopédie clinique >]
Martinez Perez, Trecy mailto [Université de Liège - ULiège > > IFRES >]
Jidovtseff, Boris mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences de la motricité > Déterm. perf. & asp. gén.et spéc.de l'entr.y comp.de ht niv. >]
Thomas, Nathalie []
Leclercq, Anne-Lise mailto [Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie : cognition et comportement > Logopédie clinique >]
7-Apr-2014
Yes
No
International
2ème journée
7 avril 2014
Société Francophone des Troubles des Apprentissages et du Langage
Paris
France
[en] SES ; language development ; parent-implemented programm
[fr] SES ; développement langagier ; guidance parentale
[fr] Le développement langagier de l’enfant est fortement influencé par le statut socio-économique (SSE). Dès le plus jeune âge, les enfants issus de milieux défavorisés présentent un retard langagier objectivable (Hoff, 2012). La qualité et la quantité du langage adressé à l’enfant sont des variables médiatrices dans l’impact du SSE (Hoff, 2003). Une méta-analyse a mis en évidence l’efficacité des interventions langagières ciblées sur l’enrichissement du langage adressé à l’enfant (Robert & Kaiser, 2011). Toutefois, les études d’intervention ont principalement porté sur des enfants issus de SSE moyen : il est difficile d’en généraliser la portée aux populations plus défavorisées.

Cette étude randomisée contrôlée évalue l’efficacité d’une intervention ciblée sur le langage adressé à l’enfant dans des populations de faible SSE.

Participants
Quatre-vingt-seize enfants âgés de 18 à 30 mois et de faible SSE ont été recrutés au sein de 10 consultations enfants organisées par l’Office de la Naissance et de l’Enfance, en Belgique.
Dans 5 de ces 10 consultations, une intervention portant sur la stimulation langagière a été proposée. Dans les 5 autres, une intervention en psychomotricité a été mise en place. Les deux interventions se déroulent en groupe (une dizaine d’enfants et leur parent) et sont appariées en termes de fréquence (1 heure par semaine) et de durée (15 semaines). Une évaluation individuelle a été proposée avant l’intervention (T1), après l’intervention (T2) et 6 mois après la fin de l’intervention (T3). Chaque testing évaluait les développements cognitif, langagier et psychomoteur de l’enfant et comportait une interaction filmée parent-enfant en situation de jeu afin d’analyser le langage adressé à l’enfant et les comportements parentaux.

Principaux résultats
Les résultats mettent en évidence l’efficacité et la spécificité de l’intervention langagière proposée, tant au niveau du langage des enfants que des modifications du comportement parental.
Office de la Naissance et de l'Enfance (Communauté française de Belgique) - ONE
Professionals
http://hdl.handle.net/2268/167844

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Poster_softal.pdfPublisher postprint426.34 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.