Reference : Mise en œuvre de l’approche par compétences en tension
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Social & behavioral sciences, psychology : Education & instruction
http://hdl.handle.net/2268/200813
Mise en œuvre de l’approche par compétences en tension
French
Georges, François mailto [Université de Liège > Département des Sciences de l'éducation > LabSET >]
Homburg, David mailto [Université de Liège > HEC-Ecole de gestion : UER > UER Langues >]
Poumay, Marianne mailto [Université de Liège > Département des Sciences de l'éducation > Département des Sciences de l'éducation >]
8-Jun-2016
Yes
No
International
29ème Congrès de l'Association Internationale de Pédagogie Universitaire
du 6 au 9 juin 2016
Université de Lausanne
Lausanne
Suisse
[fr] compétences ; référentiel
[fr] De nombreux établissements d’enseignement supérieur s’engagent dans la réforme de leurs cursus selon une approche par compétences (APC). Dans le meilleur des cas, ces réformes s’ancrent dans des contextes porteurs. Elles sont soutenues par la direction et le corps professoral. Le monde professionnel les encourage. Des équipes guidées par des conseillers pédagogiques sont constituées pour les mettre en œuvre.
Malgré ce contexte porteur, force est de constater que la mise en œuvre de l’APC se heurte régulièrement à une série de tensions nées de l’opposition entre plusieurs valeurs. L’institution est ainsi tiraillée entre son souhait de répondre rapidement aux conditions d’accréditation et sa volonté de prendre le temps de réformer en profondeur ses cursus. Les enseignants sont quant à eux tiraillés entre la volonté de mieux préparer les étudiants au monde professionnel et leurs difficultés à penser autrement leurs cours et leurs évaluations (Scallon, 2015). Les étudiants sont eux-mêmes tiraillés entre leur intérêt pour une approche centrée sur leur progression et leur envie de réussir à moindres frais. Toutes ces tensions se nourrissent par ailleurs de représentations sur ce qu’est apprendre ou encore sur qu’est une bonne université, un bon enseignant, un bon étudiant et un bon professionnel.
Les étapes clés qui président à l’édification d’un référentiel compétences (Tardif, 2006) serviront de fil rouge à notre présentation. Pour chacune de ces étapes (choix des compétences, des composantes essentielles, des situations professionnelles, des niveaux de développement, des apprentissages critiques et des ressources), nous illustrerons les tensions rencontrées par des équipes éducatives à travers l’exemple de HEC-Ecole de gestion de l’université de Liège et d’autres équipes engagées dans ce type de réforme.
Professionals
http://hdl.handle.net/2268/200813
https://aipu2016.files.wordpress.com/2016/05/s8_nef121.pdf

File(s) associated to this reference

Additional material(s):

File Commentary Size Access
Open access
aipu_2016_FGDHPM.pdf4.95 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.