Reference : Analyse du cadre légal de la vaccination par le pharmacien d’officine à l’étranger et...
Dissertations and theses : Master's dissertation
Human health sciences : Pharmacy, pharmacology & toxicology
http://hdl.handle.net/2268/267063
Analyse du cadre légal de la vaccination par le pharmacien d’officine à l’étranger et transposabilité au système belge
French
Delwaide, Anne-Lise mailto [Université de Liège - ULiège > > > Master sc. pharma., à fin.]
7-Jan-2022
Université de Liège, ​Liège, ​​Belgique
Master en sciences pharmaceutiques, à finalité spécialisée en gestion officinale et perspectives professionnelles
112
Lecomte, Frédéric mailto
Philippe, Geneviève mailto
LOUIS, Edouard mailto
Hubert, Philippe mailto
[fr] Vaccination ; Pharmacien ; Officine ; Cadre légal ; Nouvelles missions
[fr] Introduction : En Belgique ainsi que dans de nombreux autres pays, deux problématiques liées à la vaccination coexistent en termes de santé publique. D’une part, il y a un déficit de couverture vaccinale pour plusieurs maladies pouvant être prévenues par la vaccination telles que la grippe, le pneumocoque, le papillomavirus humain et les doses de rappels chez l’adulte du vaccin antitétanique. D’autre part, il se produit chaque année, de façon saisonnière, une surcharge des systèmes de soins de santé dû à la vaccination anti grippale qui se réalise sur un cours laps de temps. En outre, il se rajoute dorénavant la pandémie de COVID-19 qui sature d’autant plus le système. Contrairement à la Belgique, de nombreux pays utilisent le pharmacien en tant que vaccinateur pour répondre à ces problématiques, en complémentarité avec les autres prestataires de soin de santé. L’objectif de ce travail sera donc de déterminer si cette prestation peut être implémentée dans le système de santé belge.

Méthodologie : Nous avons recueilli des informations concernant le cadre légal relatif à la vaccination par le pharmacien d’officine à l’étranger. Pour réaliser cette recherche, nous avons questionné divers intervenants en France, en Suisse, au Canada, au Portugal, en Irlande et au Royaume-Uni et utilisé les sites des Ordres des pharmaciens ou des Associations s’y référant. Nous avons également utilisé les textes réglementaires propres à chaque pays. Pour la Belgique, nous avons interviewé plusieurs acteurs clés et analysé les textes réglementaires se référant à la profession de pharmacien.

Résultats : Il s’avère que les pays qui ont instauré la vaccination par le pharmacien suivent les mêmes lignes directrices concernant les conditions à remplir pour pouvoir réaliser l’acte vaccinal. Ces conditions sont la réussite d’une formation à la vaccination, la mise en place d’un aménagement spécifique au sein de l’officine, l’obligation pour le pharmacien de déclarer son activité auprès des autorités compétentes, la détermination de procédures relatives à la réalisation de cet acte et la mise en place d’un système de traçabilité des vaccinations réalisées. Ces conditions ont été décrites et analysées en détails dans notre travail.

Conclusion : Il s’est avéré, au terme de ce travail, que les exigences demandées aux pharmaciens à l’étranger pour réaliser l’acte vaccinal peuvent aisément s’appliquer au système de santé en Belgique. Toutefois, il est nécessaire pour ce faire de modifier la loi coordonnée du 10 mai 2015 relative à l'exercice des professions des soins de santé afin que la vaccination ne soit plus considérée comme un acte médical. Sur la base de ces exigences, nous proposons un potentiel cadre légal qui pourrait s’y appliquer.
Centre Interdisciplinaire de Recherche sur le Médicament - CIRM
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/267063

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
TFE_Delwaide_Anne-Lise_2022.pdfAuthor postprint3.65 MBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.