Reference : QUASI-CERTITUDES
Books : Book published as author, translator, etc.
Arts & humanities : Multidisciplinary, general & others
http://hdl.handle.net/2268/234239
QUASI-CERTITUDES
French
Choffray, Jean-Marie mailto [Université de Liège - ULiège > HEC Liège > HEC Liège >]
5-May-2019
ASIN: B07Q3N5VF7
Amazon Digital Services
80
Seattle
U.S.A.
[fr] Origine des choses et des êtres ; Foi, intelligence, science ; Vie individuelle, destinée, histoire
[en] QUASI-CERTITUDES constitue, à bien des égards, une confession, un testament intellectuel et philosophique. J’y énonce quelques conclusions personnelles, telles que je puis les formuler aujourd’hui, en étant pleinement conscient du fait que l’évolution de la vie pourrait m’amener à les reformuler. Les crises de tous ordres auxquelles nous assistons aujourd’hui, et le sentiment de désespérante paralysie qu’elles entraînent, naissent toujours d’un manque de certitude ! En cette époque de relativisme généralisé et d’éclipse de Dieu, favorable aux théories les plus farfelues et à une violente montée aux extrêmes, affirmer ses QUASI-CERTITUDES comporte un risque réel : celui d’être moqué, vilipendé, voué à l’exécration par ceux qui cherchent à imposer leurs propres convictions. « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres… » (A. Gramsci)

Les thèmes abordés dans cet essai peuvent interpeller, irriter, voire fâcher. Par exemple : énoncer qu’il n’est pas possible empiriquement – c’est-à-dire statistiquement – de rejeter l’hypothèse selon laquelle une Cause originelle, un Être surnaturel, pourrait être à l’origine de l’univers dans lequel nous vivons et la condition nécessaire et suffisante de sa rationalité intelligible ! Pourtant, mon propos n’est jamais de stigmatiser et moins encore de chercher à convaincre. Il n’est que de partager ce que la vie m’a permis de découvrir, en gardant à l’esprit l’humilité et la rigueur qu’exige toute démarche intellectuelle sérieuse. Ainsi, on ne finit jamais un essai tel que celui-ci. On l’abandonne en laissant à d’autres le soin de le corriger, de le compléter, d’en écrire de meilleurs. Mais…, les livres ne sont-ils pas condamnés à être ignorés ? Les hommes veulent-ils réellement savoir, apprendre les leçons de l’histoire ? Leur espérance chimérique n’est-elle pas seulement d’être maîtres absolus de leur destinée : homme et dieu à la fois ?

Les grandes spiritualités monothéistes ont une cohérence interne certaine. Parmi elles, la tradition judéo-chrétienne (le christianisme, et plus encore le catholicisme) se distingue en prônant le rejet total de la violence et du sacrifice d’innocents comme mécanismes de résolution des conflits auxquels la société est exposée. Attitude qui traduit sans doute la seule réponse véritablement humaine en de telles circonstances. Cette tradition offre également une théorie de la vie originale dont la capacité explicative (du passé), descriptive (du présent) et prédictive (de l’avenir) est vérifiable empiriquement. Elle montre notamment l’obscénité du pouvoir, qui s’effondre toujours du fait qu’il conduit ceux qui le détiennent à se servir, plutôt qu’à servir leurs semblables... Ecarter d’un simple revers de la main une théorie aussi profondément ancrée dans l’histoire n’est ni scientifique, ni responsable. « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ! » (J-B. Bossuet)
General public
http://hdl.handle.net/2268/234239
https://www.amazon.com/gp/product/B07Q3N5VF7?pf_rd_p=1581d9f4-062f-453c-b69e-0f3e00ba2652&pf_rd_r=A9NZ824NDH7V0RX0ZNN9

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
QuasiCertitudes190505_ORBI.docxAuthor postprint2.73 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.