Reference : Connexité et règlement de la procédure dans les hypothèses de privilège de juridiction
Scientific journals : Article
Law, criminology & political science : Criminal law & procedure
http://hdl.handle.net/2268/223097
Connexité et règlement de la procédure dans les hypothèses de privilège de juridiction
French
Michiels, Olivier mailto [Université de Liège - ULiège > Département de droit > Droit pénal et procédure pénale >]
May-2018
Journal des Tribunaux
Maison Ferdinand Larcier S.A
2018/18
395-398
Yes
National
0021-812X
Bruxelles
Belgium
[fr] Procédure pénale ; privilège de juridiction ; magistrats d'instance ; coauteurs et complices ; connexité ; instruction ; règlement de procédure (absence) ; magistrats d'appel ; garanties supplémentaires
[fr] Les articles 479 à 503bis du Code d’instruction criminelle prévoient une procédure, qualifiée de privilège de juridiction, qui dérogent au droit commun de la procédure pénale pour les infractions commises par les magistrats et par certains autres titulaires de fonctions publiques. Cette procédure particulière qui implique que les auteurs d’une infraction connexe à une infraction commise par magistrat soient poursuivis et jugés en même temps que celui-ci n’est pas contraire aux articles 10 et 11 de la Constitution.

En revanche, dans la mesure où, au terme de l’instruction, il n’y a pas, pour les magistrats d’instance et les auteurs et complices d’une infraction connexe, d’intervention d’une juridiction d’instruction qui procède, dans le cadre d’une procédure contradictoire, au règlement de la procédure et examine ce faisant si les charges sont suffisantes et si la procédure est régulière, comme ça devrait être le cas de la Cour de cassation pour les magistrats des cours d’appel, les articles 479 et 483 du Code d’instruction criminelle violent les articles 10 et 11 de la Constitution.
Researchers ; Professionals ; Students ; Others
http://hdl.handle.net/2268/223097
Le texte fait le point sur le privilège de juridiction qui s'applique aux magistrats d'instance et d'appel de l'ordre judiciaire. Il fait suite à un arrêt de la Cour constitutionnelle prononcé le 22 mars 2018, n° 35/2018

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Privilège de juridiction. JT.pdfPublisher postprint750.33 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.