Reference : Co-créer, pour quoi ? Justifications et imaginaires socio-techniques sous-tendant une...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Law, criminology & political science : Political science, public administration & international relations
http://hdl.handle.net/2268/218182
Co-créer, pour quoi ? Justifications et imaginaires socio-techniques sous-tendant une nouvelle vague de participation en sciences et technologies
French
Macq, Hadrien mailto [Université de Liège - ULiège > Département de science politique > Politique et norme >]
12-Jan-2018
25
Yes
No
International
5èmes journées doctorales du GIS "Participation du public, décision et démocratie participative"
du 12 janvier 2018 au 13 janvier 2018
GIS "Participation du public, décision et démocratie participative" ; UMR CITERES ; CNRS-Université de Tours
Tours
France
[fr] participation publique ; innovation ouverte ; sciences participatives ; sciences citoyennes ; co-création ; technologies de démocratie ; imaginaires sociotechniques ; science and technology studies
[en] Les dernières années ont vu une évolution notable des formes de participation publique dans les domaines liés aux sciences et aux technologies. En effet, les années 1970 à 2000 ont vu l’émergence de dispositifs participatifs, souvent empreints d’un idéal délibératif, visant à inclure une multiplicité de « publics » dans des processus de prise de décision. De nos jours, cependant, se développent un ensemble de pratiques d’inclusion de publics dans la production de savoir et d’innovation. Ces pratiques, regroupées sous le label de « co-création », sont fréquemment analysées dans la littérature scientifique sous l’angle de leur contribution à la production de savoirs valides, ou d’innovations plus acceptables, voire plus responsables. L’objectif de cette communication est de les analyser en tant que pratiques de participation publique, performatrices de constructions politiques. Cette communication analyse dès lors les justifications mises en avant par les autorités publiques pour appuyer la promotion des pratiques de co-création dans deux contextes socio-politiques : la Commission Européenne et la Région Wallonne. L’analyse des justifications permet de connecter ces pratiques aux espaces plus larges, notamment institutionnels, dans lesquelles elles sont promues et de les lier aux imaginaires dans lesquels elles s’inscrivent et qui témoignent d’une vision particulière de la relation entre science, technologie et société.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/218182

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Macq_Communication_GISDP2018.pdfAuthor preprint437.76 kBRequest copy

Additional material(s):

File Commentary Size Access
Open access
Macq_Presentation_Gis2018.pptx108.53 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.