Reference : Utilisation et évaluation du thesaurus belge adapté au Rwanda
Scientific journals : Article
Human health sciences : General & internal medicine
http://hdl.handle.net/2268/203450
Utilisation et évaluation du thesaurus belge adapté au Rwanda
English
[en] Use and evaluation of the Belgian thesaurus adapted for Rwanda
De Jonghe, Michel []
Jamoulle, Marc mailto [Université d Bruxelles ULB > > > Doct. sc. médicales (Bologne) >]
Porignon, Denis mailto [Université de Liège > Département des sciences de la santé publique > Santé publique : aspects spécifiques >]
Sep-2006
Revue Médicale de Bruxelles
27
4
S274-8
Yes (verified by ORBi)
International
0035-3639
[en] classification ; terminologie ; soins primaires
[en] Contexte : le Centre Hospitalier Universitaire de Kigali a besoin depuis de nombreuses années de mieux savoir ce qui y est fait. La gestion de l’institution, la compréhension de la place de l’institution dans le système de soins de santé rwandais, le renforcement de la visibilité de l’institution sont autant d’objectifs de politique de santé. Cependant, aucun outil n’avait été mis en place.
Outils : en août 2005, le thesaurus belge, biclassifié (ICD-10/ICPC-2) adapté au CHUK a été mis en place.
Critères de jugements primaires : qualité des enregistrements, validité du thesaurus. Résultats : une analyse qualitative a été réalisée sur 899 enregistrements. Les occurrences faibles (≤0.2%) de près de 25% des enregistrements justifient l’utilisation et l’amélioration du thesaurus. Près de 45% des enregistrements vides peuvent être complétés suite à la simple consultation des dossiers. Moins de 0.5% des enregistrements sont manquants dans le thesaurus, tandis que près de 2% des enregistrements ont des concepts similaires, mais non identifiables par un non médecin. Enfin, un enregistrement en double aveugle par un médecin habitué aux classifications et par un non médecin habitué à l’encodage de dossiers de patients hospitalisés montre une similitude parfaite dans 70% des enregistrements et une perte de précision dans près de 20% des enregistrements. Aucune faute n’a été relevée, même si elles ne peuvent être exclues.
Conclusions : la qualité des enregistrements par un non médecin à l’aide du thesaurus belge est suffisante pour pouvoir interpréter les résultats quantitatifs des enregistrements. Une correction rapide par un médecin permet de corriger les enregistrements vides et manquants.
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/203450

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Utilisation et évaluation du thesaurus belge adapté au Rwanda.pdfPublisher postprint473.71 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.