Reference : Violence, reconnaissance, émancipation
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Arts & humanities : Philosophy & ethics
http://hdl.handle.net/2268/202124
Violence, reconnaissance, émancipation
French
Delruelle, Edouard mailto [Université de Liège > Département de philosophie > Philosophie morale et politique >]
Dec-2015
No
Yes
International
En passant par la reconnaissance
17-18 décembre 2015
Paroles d'enfants et UNESCO
Paris
France
[en] Axel Honneth ; Nancy Fraser
[en] La reconnaissance constitue-t-elle vraiment, comme l’indique la brochure de présentation, « un besoin fondamental de l’être humain » ; ou n’est-elle qu’un idéal social propre à notre culture individualiste et concurrentielle ? Est-ce le manque de reconnaissance qui engendre souffrance et perte de confiance en soi, ou est-ce le manque de confiance en soi qui appelle le désir de reconnaissance ?

Pour ma part, je voudrais montrer que la reconnaissance est un concept « transitionnel » et « transitif », à double entrée ou plutôt à double sens : c’est par la reconnaissance, en étant reconnu, que l’être humain passe de la violence à l’émancipation, de l’aliénation à l’autonomie ; mais c’est aussi via la reconnaissance, en cherchant à se faire reconnaître, qu’il passe, dans l’autre sens, de l’affirmation de son autonomie à la violence – au mépris, à l’injustice envers autrui.
http://hdl.handle.net/2268/202124

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Reconnaissance UNESCO 171215.docxPublisher postprint226.41 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.