Available on ORBi since
31 March 2016
Article (Scientific journals)
Trois méthodes pédagogiques en formations médicale et pharmaceutique : L’APP, les Tests de Progression et les ECOS
Leclercq, Dieudonné  ; Philippe, Geneviève  ; van der Vleuten, Cees
2016 • In Journal de Pharmacie Clinique, 35 (1), p. 7-22
Peer Reviewed verified by ORBi
 

Files


Full Text
2016 03 18 0007-0022_jlejpc_0326.pdf
Publisher postprint (868.8 kB)

All documents in ORBi are protected by a user license.

Send to



Details



Keywords :
Méthodes pédagogiques; pharmacie; Apprentissage par Problèmes; Examen Clinique Objectif Structuré; ECOS; Tests de Progression; Training methods; pharmacy; Problem Based Learning; Objective Structured Clinical Exam; OSCE; Progress Testing
Abstract :
[en] During the four last decades, Higher Education has tried to re-equilibrate the ratio between the acquisition of knowledge and they development of competencies (being able to act efficiently and ethically in complex situations). Pursuing this objective, in faculties of pharmacy and of medicine, a series of methods – audacious in their time- have been initiated. Three of them are described hereafter. For each of them, we will consider how their field implementation has evolved as well as validity and efficiency issues. The first one is The Problem Based Learning (PBL) approach, in which teaching is replaced by learning, i.e. in which students themselves, after having been motivated by a case presented b y a simulated patient, decide which contents to study and search, in an autonomous way, pieces of information in a huge “Study landscape” full of books and on the internet. In the second strategy, named “Progress Tests”, students have to pass, four times per year, a test on the medical knowledge that should be mastered by a general practitioner. Since during the 6 years of their medical studies he/she passes 24 (not identical but equivalent) tests, each student can observe his/her own progression. The third strategy deals both with training and with evaluation, and, as PBL, relies on role playing. It consists in students spending a few minutes (7 for instance) in various “stations” where they play the role of the professional (a pharmacist, a doctor) facing a concrete situation presented by a simulated patient. These three methods are described on the basis of their concrete implementation in two universities, the Maastricht and the Liège ones. An important common point they share is that they could be implemented thanks to the adoption of a program-referenced approach. This article presents these three educational strategies and the concepts that underpin them.
[fr] Au cours de ces quatre dernières décades, la pédagogie universitaire a cherché à un rééquilibrer le rapport entre l’acquisition de connaissances et le développement de compétences (agir efficacement et éthiquement en situation complexe). Pour cela, en formation initiale des médecins et des pharmaciens, une série d’innovations –audacieuses à l’époque- ont été conçues. Trois d’entre elles sont décrites ci-après. Pour chacune seront en outre exposés ce qu’elle est devenue sur le terrain, ainsi que des mesures de leur validité et de leur efficacité. La première de ces stratégies pédagogiques est l’Apprentissage par problèmes (APP), où l’enseignement est remplacé par l’apprentissage dans la mesure où ce sont les étudiants qui, à partir de cas présentés par des patients simulés, décident les matières à étudier et les cherchent de façon autonome dans une vaste bibliothèque réelle et via internet. La seconde, appelée « Tests de progression » consiste à ce que tous les étudiants de la faculté de médecine présentent, 4 fois par an, un test portant sur toute la médecine générale. Comme ils passe ainsi 24 de ces tests (non identiques mais équivalents) en 6 ans, chaque étudiant peut observer sa progression. La troisième, les Examens Cliniques Objectifs Structurés (ECOS) concerne autant l’entraînement que l’évaluation et, comme el PBL, repose sur les jeux de rôle. Elle consiste à ce que des étudiants passent quelques minutes (7 par exemple) dans des « stations » où ils jouent le rôle du professionnel face à une situation concrète présentée par un patient simulé. Ces trois méthodes sont décrites à partir de leur implantation concrète dans deux universités, celles de Maastricht et de Liège. Elles ont pour point commun de n’avoir pu se développer que grâce à une « approche programme ». Le présent article expose ces trois méthodes et les concepts qui les sous-tendent.
Disciplines :
Pharmacy, pharmacology & toxicology
Author, co-author :
Leclercq, Dieudonné  ;  Université de Liège > Département des Sciences de l'éducation > Département des Sciences de l'éducation
Philippe, Geneviève ;  Université de Liège > Service administratif de la Faculté (Médecine)
van der Vleuten, Cees;  Universiteit Maastricht > Health, medicine and life sciences > Educational Development & Research
Language :
French
Title :
Trois méthodes pédagogiques en formations médicale et pharmaceutique : L’APP, les Tests de Progression et les ECOS
Alternative titles :
[en] Three teaching methods in medical and pharmaceutical training: problem based learning, progress testing and objective structured clinical exam
Publication date :
March 2016
Journal title :
Journal de Pharmacie Clinique
ISSN :
0291-1981
eISSN :
1952-4064
Publisher :
John Libbey Eurotext, France
Volume :
35
Issue :
1
Pages :
7-22
Peer reviewed :
Peer Reviewed verified by ORBi

Statistics


Number of views
384 (30 by ULiège)
Number of downloads
274 (12 by ULiège)

Scopus citations®
 
0
Scopus citations®
without self-citations
0
OpenCitations
 
0

Bibliography


Similar publications



Contact ORBi