Reference : La charge vocale dans l’évaluation et le traitement de la dysphonie
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a book
Human health sciences : Otolaryngology
http://hdl.handle.net/2268/174913
La charge vocale dans l’évaluation et le traitement de la dysphonie
French
Remacle, Angélique mailto [Université de Liège - ULiège > > R&D Direction : Chercheurs ULiège en mobilité >]
Morsomme, Dominique mailto [Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie : cognition et comportement > Logopédie des troubles de la voix >]
2014
Actes du 26e Congrès Scientifique International de la Fédération Nationale des Orthophonistes
No
Yes
International
26e Congrès Scientifique International de la Fédération Nationale des Orthophonistes
du 9 au 11 octobre 2014
Fédération Nationale des Orthophonistes
Nantes
France
[fr] voix ; charge vocale ; dosimétrie ; accumulation vocale ; bilan vocal ; rééducation vocale
[fr] Les troubles de la voix peuvent être engendrés tant par un malmenage que par un surmenage vocal. Tandis que le malmenage est causé par un geste vocal inadéquat, le surmenage résulte d’une charge vocale supérieure aux capacités de récupération de l’individu. La charge vocale dépend principalement de la quantité de phonation en termes de durée, de fréquence fondamentale et de niveau de pression sonore de la voix. Depuis quelques années, des systèmes portables de quantification de la charge sont commercialisés. Ces dosimètres permettent d’objectiver le comportement vocal en situation réelle pendant une durée prolongée. Actuellement, ils sont principalement utilisés chez les professionnels de la voix, soit les personnes qui ne peuvent se passer de leur voix dans le cadre de leur travail, par exemple les enseignants et les chanteurs. La dosimétrie vocale permet de cibler les comportements vocaux à risque en contexte écologique ainsi que les situations favorisant la dysphonie. L’objectif des recherches utilisant ces outils est de proposer des lignes de conduites pour la prévention, l’évaluation et le traitement de la dysphonie, principalement chez les personnes ayant un usage vocal intensif. Aussi, ces recherches tentent d’établir des normes relatives à l’utilisation vocale journalière de différents groupes d’individus.
[en] Voice problems can be triggered by both vocal misuse and overuse. While misuse is caused by inappropriate vocal actions, overuse results from greater vocal loading than the individual is able to recover from. Vocal load depends primarily on the quantity of phonation in terms of duration, fundamental frequency and sound pressure of the voice. Portable load quantification systems have been available for several years. These dosimeters allow the objective description of vocal behavior in real situations for a prolonged duration. They are primarily used by voice professionals – people who need their voices for their work – such as teachers and singers. Voice dosimetry makes it possible to identify risky vocal behaviors and situations promoting dysphonia, in an ecological context. The objective of research using these tools is to suggest guidelines for the prevention, evaluation and treatment of dysphonia, mainly in people who use their voices a lot. In addition, this research attempts to set standards for daily voice use for different groups of individuals.
http://hdl.handle.net/2268/174913

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Remacle-A_Morsomme-D(2014).pdfAuthor preprint507.98 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.