Reference : Elaboration du bilan d'eau du bassin versant du Kou et analyse critique des principau...
Reports : Expert report
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/172888
Elaboration du bilan d'eau du bassin versant du Kou et analyse critique des principaux composants
French
Wellens, Joost mailto [Université de Liège - ULiège > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) >]
Traore, Farid mailto [Université de Liège - ULiège > Département Eau Environnement Développement > > >]
Niamian, Marie-Jeanne [2iE > > > >]
Diallo, Mamadou [Observatoire de l'Eau - Burkina Faso > > > >]
Compaore, Nestor [Observatoire de l'Eau - Burkina Faso > > > >]
Dakoure, Denis [Observatoire de l'Eau - Burkina Faso > > > >]
Derouane, Johan [Ministère de la Région Wallonne > > > >]
Tychon, Bernard mailto [Université de Liège - ULiège > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > Eau, Environnement, Développement >]
2008
[fr] bilan d'eau ; modélisation hydrologique ; HYSIM
[en] infiltration ; ruissellement ; évapotranspiration
[en] Situé au Sud-ouest du Burkina Faso, d’une superficie de 1.823 km², le bassin versant du Kou, avec ses importantes ressources en eau, fait l’objet d’une exploitation intensive de ses réserves (alimentation en eau potable, irrigation des zones agricoles, ...). Face à la croissance démographique, l’élaboration d’un état de lieux des ressources en eau s’avère indispensable.
L’objectif de cette étude est la réalisation d’un bilan d’eau du bassin versant du Kou et s’inscrit dans le cadre d’un travail de recherche contribuant à l’amélioration de la connaissance, de la gestion et de la protection des ressources en eau pour l’agriculture. Cela a nécessité l’utilisation du modèle hydrologique HYSIM. La mise en œuvre de ce modèle, réalisée sur une année hydrologique (année 2000), et particulièrement sur le sous bassin versant en amont de Badara a révélé la relative complexité de ce bassin versant due à la présence de nombreux processus hydrologiques actifs en son sein: ruissellement de surface, contribution de la nappe aux débits d’écoulement, précipitations, évapotranspiration, infiltration. Les résultats obtenus sont satisfaisants et indiquent que pour un apport d’eau annuel de 1027,7 mm, à l’exutoire 57% provient de la pluie et 43% provient de la nappe, à travers le bassin 77% (863,8 mm) est perdu par évapotranspiration, 13% (151,5 mm) participe au ruissellement de surface et 10% (112 ,4 mm) s’infiltre.
http://hdl.handle.net/2268/172888

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
bilan-eau_Kou.pdfPublisher postprint645.49 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.