Reference : Dosimétrie vocale chez des enseignantes des niveaux maternel et primaire
Scientific journals : Article
Human health sciences : Otolaryngology
Human health sciences : Public health, health care sciences & services
http://hdl.handle.net/2268/160693
Dosimétrie vocale chez des enseignantes des niveaux maternel et primaire
French
Remacle, Angélique mailto [Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie : cognition et comportement > Logopédie des troubles de la voix >]
Morsomme, Dominique mailto [Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie : cognition et comportement > Logopédie des troubles de la voix >]
FINCK, Camille mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > O.R.L. >]
Dec-2013
Cahiers de l'ASELF
Société Belge des Logopèdes Universitaires
10
4
14-29
No
Bruxelles
Belgium
[fr] accumulation vocale ; dosimétrie vocale ; enseignant
[en] charge vocale ; ambulatory phonation monitor
[en] Objectifs - Cette étude quantifie l’usage vocal professionnel et extra-professionnel chez des enseignantes en différenciant deux niveaux scolaires : le maternel et le primaire. L’objectif est d’identifier le contexte (professionnel versus extra- professionnel) ainsi que le niveau scolaire (maternel versus primaire) requérant la charge vocale la plus importante. Méthodologie - Le comportement vocal de 21 enseignantes du maternel et de 20 enseignantes du primaire a été accumulé à l’aide d’un dosimètre pendant une semaine de travail (5 jours). Les paramètres analysés sont les suivants : l’intensité vocale, la fréquence fondamentale, la durée de phonation, le nombre de vibrations et la distance parcourue par les plis vocaux. Résultats - Comme attendu, le contexte professionnel est associé à des valeurs significativement plus élevées que le contexte extra-professionnel pour tous les paramètres mesurés. Par ailleurs, la comparaison entre les deux groupes montre des valeurs significativement plus élevées chez les enseignantes du maternel pour le nombre de vibrations et la distance parcourue par les plis vocaux. Conclusions - Le risque de développer des pathologies liées à la charge vocale est principalement associé à l’usage vocal professionnel des enseignantes, et il semble davantage présent chez les institutrices du niveau maternel que chez celles du primaire.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/160693

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
cahier_10_4.pdfPublisher postprint939.64 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.