Reference : Produire des connaissances, prendre soin, vivre avec et rendre compte. Une analyse co...
Dissertations and theses : Doctoral thesis
Arts & humanities : Multidisciplinary, general & others
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/154765
Produire des connaissances, prendre soin, vivre avec et rendre compte. Une analyse comparée des compétences des acteurs de la conservation de la faune.
French
Denayer, Dorothée mailto [Université de Liège - ULiège > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > Socio-économie, Environnement et Développement >]
17-Sep-2013
Université de Liège, ​Liège, ​​Belgique
Doctorat en Sciences
252
Mougenot, Catherine mailto
Michaux, Johan mailto
Mauz, Isabelle
Vermeulen, Cédric mailto
Collard, Damien
Zune, Marc
Migot, Pierre
[fr] compétences ; conservation ; pratiques de terrain ; conservation de la faune ; compétences en situation ; trajectoires ; travail de terrain ; relations humains-non-humains ; anthropologie de la conservation ; métiers de la conservation
[fr] La gestion de la faune sauvage réunit des acteurs de la conservation qui ont pour la plupart une formation scientifique. Loin des laboratoires, ces personnes s’engagent dans des projets dont les objectifs affichés sont les suivants : le suivi, la sensibilisation, l’intervention en faveur des espèces et de la cohabitation avec les activités humaines. Dans la littérature spécialisée, ces tâches sont présentées comme incontournables. Plusieurs articles tentent de cerner les compétences qu’elles impliquent. Le débat est ouvert autour de listes de savoirs et de « savoir-faire », de propositions de formations interdisciplinaires et de plans de gestion pour les intégrer. Toutes ces recommandations ont pour point commun d’envisager le travail de ces acteurs à la lumière des objectifs qui leur sont confiés. La gestion du vivant est rarement étudiée comme un métier en tant que tel, c’est-à-dire à travers les pratiques, les situations réelles de travail. Prenant au sérieux cette lacune, cette thèse est dédiée à l’exploration pragmatique des compétences des acteurs de plusieurs projets de conservation de la faune sauvage. Son objectif est de mettre en valeur et de confronter leurs compétences de terrain : concrètes, fines, et parfois imprévisibles ou partiellement indicibles. Le mouvement d’aller-retour entre les observations ethnographiques, leur comparaison et leur généralisation aboutissent à la construction d’une grille d’analyse qui articule les principaux résultats de cette recherche en définissant quatre domaines d’action au cœur des pratiques de conservation : produire des connaissances, prendre soin, vivre avec et rendre compte.
http://hdl.handle.net/2268/154765

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
ThèseDDenayer.pdfPublisher postprint4.24 MBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.