Reference : La campagne présidentielle camerounaise d’octobre 2011 sur internet. Enjeux et défis ...
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a book
Social & behavioral sciences, psychology : Communication & mass media
http://hdl.handle.net/2268/135912
La campagne présidentielle camerounaise d’octobre 2011 sur internet. Enjeux et défis dans un système électoral "verrouillé"
French
Beche, Emmanuel mailto [Université de Liège - ULiège > > > Cert. TICEF]
7-Jun-2012
La communication électronique dans la "société de l'information": Quels usages, quelles pratiques?
ZLITNI et LIENARD, Sami et Fabien
Klog
Yes
Yes
International
978-2-9539459-4-2
Mont-Saint-Aignan
France
Colloque Internationale de l'IUT du Havre
du 5 au 7 juin 2012
Département Information - Communication de l'IUT du Havre et l'UMR IDEES/CIRTAI
Havre
France
[en] campagne présidentielle camerounaise ; partis politiques ; démocratie électronique
[en] Cette communication étudie comment l’élection présidentielle camerounaise de 2012 s’est déroulée sur la Toile. Dans ce pays d’Afrique et de « jeune démocratie » (Tandia Mouaffou, 2009), cette élection est la toute première à intégrer l’usage des NTIC comme outils de communication et de campagne. Cette innovation intervient dans un contexte où depuis l’avènement de la démocratie en 1990, le système électoral est plus ou moins contesté (Boukongou, 2007). Dans ce contexte où 70% de la population vivent avec un faible pouvoir d’achat, le développement des nouveaux médias reste aussi moins important (INS, 2007). Selon l’ANTIC (2010), le taux de pénétration de l’Internet par exemple est de 0,20%. De plus, les disparités entre les zones rurales et urbaines dans l’accès aux nouveaux médias sont encore énormes (ANTIC, 2007). C’est donc un contexte où en dépit de la passion sans cesse grandissante des citoyens et notamment des jeunes pour les NTIC (Béché, 2010), l’indice du développement numérique est jusqu’ici relativement bas, ce qui n’a pas cependant empêché la dernière élection présidentielle à se déporter sur le champ ouvert de l’Internet.
Il s’agit donc d’examiner comment les candidats à cette élection ont utilisé les outils Internet (sites web, facebook, youtube, web TV, twitter, wikipédia, sms) ainsi que la place et l’efficacité de cette stratégie dans la campagne électorale. Il s’agira aussi d’analyser l’e-participation des citoyens camerounais dans cette campagne électronique. L’analyse de l’usage c’est-à-dire de ce qui a été effectivement fait avec les nouveaux médias, permettra alors de cerner comment l’e-communication s’est construite dans ce contexte réseauté émergent. D’ailleurs, l’un des aspects de cette e-campagne relève des stratégies employées. Pour le parti au pouvoir, la web-campagne a été un moyen pour occuper davantage tous les espaces possibles de communication. Pour l’opposition, il s’est plutôt agi de construire une certaine visibilité que ne leur ont pas permise les moyens traditionnels de propagande dont la majorité est contrôlée par l’État.
Mais du fait des difficultés d’appropriation des nouveaux médias par une partie des candidats et des citoyens, l’innovation envisagée n’a pas suscité une réelle révolution dans le déroulement de l’élection présidentielle. Il ya eu plutôt une simple transposition de la campagne faite avec les moyens traditionnelles (radio, télévision, presse écrite) sur le champ du Net. Ça été en fait un effet de mode plutôt qu’une révolution qui s’arrime à la dynamique globale amorcée lors des élections américaines de 2008 et accentuée par le printemps arabe. C’est d’ailleurs en partie pour cette raison que cette élection n’a pas eu de qualificatif médiatique comme ça été le cas par exemple avec la révolution iranienne (révolution twitter). En dépit de ces considérations cependant, cette innovation constitue un signe de la modernisation de la vie politique camerounaise et une perspective vers une réelle démocratie.
http://hdl.handle.net/2268/135912
J'ai écrit cette communication quelque temps après l'élection présidentielle au Cameroun (11 octobre 2011). J'ai voulu voir l'impact du web campagne sur les élections.

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Beche_campagne_presidentielle_camerounaise_2011_sur_internet.pdfPublisher postprint360.56 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.