Reference : Vers une histoire du système belge des brevets au 19ème siècle
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a book
Arts & humanities : History
http://hdl.handle.net/2268/96979
Vers une histoire du système belge des brevets au 19ème siècle
French
Peters, Arnaud mailto [Université de Liège - ULiège > > Centre d'histoire des sciences et des techniques >]
de Favereau, Corentin [> >]
2011
Innovations et transferts de technologie en Europe du Nord-Ouest aux XIXe et XXe siècles
Eck, Jean-François
Tilly, Pierre
PIE - Peter Lang
Euroclio
53-67
No
Bruxelles
Belgium
Colloque EMERENO
11 et 12/10/2010
[en] Brevets ; Innovation ; Histoire
[en] En 2003, Michel Dorban met sur les rails un projet scientifique visant à étudier l’histoire du système belge des brevets. Cette démarche s’inscrit dans le contexte d’un regain d’intérêt pour l’étude de la propriété industrielle, de son affirmation au 19e s. et de son apport au développement économique. Le cas belge présente un triple intérêt. D’abord, parce qu’entre 1830 et 1880, la Belgique est le pays qui compte le plus de brevets par habitant. Ensuite, parce que, grâce à son essor industriel précoce, elle représente un terrain d’observation privilégié pour l’étude des liens entre brevets et activités industrielles. Enfin, car on sait que le développement économique et l’encouragement à l’innovation sont privilégiés par les dirigeants de la jeune Belgique qui les considèrent comme les conditions de son affirmation.
Cette contribution collective ambitionne de présenter, en même temps que de premiers résultats, certains aspects méthodologiques privilégiés par les auteurs dans le cadre de leurs recherches sur le système belge des brevets. Leurs recherches reposent sur l'investigation systématique des brevets, considérés, malgré les problèmes critiques que leur analyse soulève, comme une source historique particulièrement précieuse tant pour l’histoire de l’économie que pour l’histoire des techniques. Deux approches analytiques sont ainsi explicitées : la première est propre à l’histoire de l’économie et les considère comme des indices ou indicateurs du changement technique ; la seconde est propre à l’histoire des techniques et promeut une étude des contenus techniques des brevets.
http://hdl.handle.net/2268/96979

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
PIE-Peter Lang Contribution Favereau-Peters 2011.pdfAuthor preprint104.96 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.