Reference : Les kystes ovariens dans l'espèce bovine. 1. Définitions, symptômes et diagnostic
Scientific journals : Article
Life sciences : Veterinary medicine & animal health
Life sciences : Animal production & animal husbandry
http://hdl.handle.net/2268/8967
Les kystes ovariens dans l'espèce bovine. 1. Définitions, symptômes et diagnostic
French
Hanzen, Christian mailto [Université de Liège - ULiège > Département clinique des animaux de production (DCP) > Obstétr. et path. de la reprod. des équidés, rumin. et porcs >]
Bascon, F. [> >]
Theron, Léonard mailto [Université de Liège - ULiège > Département clinique des animaux de production (DCP) > Obstétr. et path. de la reprod. des équidés, rumin. et porcs >]
Lopez Gatius, F. [> >]
2007
Annales de Médecine Vétérinaire
Université de Liège
151
247-256
Yes (verified by ORBi)
International
0003-4118
1781-3875
Liège
Belgium
[en] cattle ; ovarian cysts ; symptomatology
[fr] bovin ; kyste ovarien ; symptomatologie
[en] An ovarian cyst is classically defined as a fluid-filled space larger than 24 mm, that can persist for more than 7 to 10 days in the absence of a corpus luteum. The frequenc y of this pathology is between 7 to 15%. Contrary to the follicular cyst, the luteinised follicular cyst is characterized by the presence in its periphery of a luteal tissue. The ovarian cyst is a dynamic structure. Its presence doesn't interfere with the follicular waves but can modify their characteristics. An ovarian cyst results from or induces an absence of ovulation. Ovarian cyst diagnosis and especially the differential diagnosis between follicular and luteal cysts necessarily imply the use of ultrasonography to clearly identified their diameter and thickeness. The ultrasonography sensibility is better than that of transrectal palpation. Progesteronemia interpretation supposes the preliminary definition of a threshold. Behavioural(anoestrus or nymphomany), uterine(tonicity of the uterine horns) or vaginal (mucus) abnormalities can help to direct the diagnosis.
[fr] Le kyste ovarien se définit le plus souvent comme une structure liquidienne de diamètre supérieur à 24 mm de diamètre, présent durant sept à dix jours sur l'ovaire en l'absence de corps jaune. La fréquence de cette affection est comprise entre 7 et 15 %. Le kyste folliculaire lutéinisé se distingue du kyste folliculaire par la présence à sa périphérie de tissu lutéal. Le kyste ovarien est une structure dynamique. Sa présence n'empêche pas l'apparition de vagues de croissance folliculaire dont les caractéristiques sont cependant modifiées. La présence d'un kyste ovarien traduit et/ou induit l'absence d'ovulation. Le diagnostic du kyste ovarien et surtout le diagnostic différentiel entre un kyste folliculaire et un kyste folliculaire lutéinisé implique nécessairement le recours à l'échographie pour identifier correctement le diamètre et l'épaisseur du kyste ovarien. La sensibilité de l'échographie s'avère supérieure à celle du diagnostic manuel. L'interprétation de la progestéronémie suppose la définition préalable d'un seuil. Les symptômes comportementaux (nymphomanie et anoestrus), utérins (tonicité) et vaginaux (écoulement de mucus) sont de nature à orienter le diagnostic.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/8967

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
HanzenCh-AnnMedVet-2007.pdfDemander un tiré à partPublisher postprint301.26 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.