Reference : Dictionnaire de l'évaluation et de la recherche en éducation : avec lexique français-...
Books : Book published as author, translator, etc.
Social & behavioral sciences, psychology : Education & instruction
http://hdl.handle.net/2268/86580
Dictionnaire de l'évaluation et de la recherche en éducation : avec lexique français-anglais
French
de Landsheere, Gilbert mailto [Université de Liège - ULiège > Laboratoire de Pédagogie expérimentale > > >]
1979
VIII-338 p.
Presses Universitaires de France
338
2-13-035759-8
Paris
France
[fr] education ; dictionnaires techniques ; évaluation enseignement ; recherche expérimentale ; difficultés terminologiques ; termes ; langage scientifique contemporain ; langue française
[en] Par une heureuse coïncidence, le présent Dictionnaire a été mis en chantier au moment où G. Mialaret commençait, de son côté, "un Vocabulaire de l'éducation. Dès que nous avons eu connaissance de nos projets mutuels, nous nous en sommes vivement r4Jouis. Car ils se complètent et viendront, espérons-nous, combler une importante lacune lexicale. Travaillant en plein accord, nous nous sommes efforcés d'éviter les doubles emplois, l'ouvrage que voici se cantonnant au monde de l'évaluation et de la recherche expérimentale, à ses méthodes, ses techniques et ses instruments. Une large place a été faite aux termes statistiques fréquemment utilisés dans la littérature scientifique. Le domaine de la recherche psychologique - qui intéresse naturellement le chercheur en éducation - n'est pas abordé, car il est déjà couvert par deux maîtres ouvrages : le Vocabulaire de la psychologie, de Henri Piéron, et le Comprehensive Dictionary of Psychological and Psychoanalytical Terms, d' English et English. Parmi les diverses significations que revêtent beaucoup de mots retenus, on n'indique, en principe, que les acceptions spécifiques à la recherche en éducation. Le choix opéré est arbitraire, comme l'est d'ailleurs l'importance relative réservée aux différents articles. Renonçant à de rigoureux principes de construction qui eussent voulu, par exemple, que des arbres sémantiques, systématiquement dressés, ordonnent et hiérarchisent les concepts, ou encore que des règles précises déterminent la rédaction des articles, nous avons, en bien des cas, délibérément suivi notre intuition. Entendons que nous nous sommes surtout référés aux difficultés terminologiques telles que nous les avons perçues chez les chercheurs et les enseignants, et à la fréquence - subjectivement évaluée - de l'utilisation des termes. Ainsi s'explique aussi que telle entrée est suivie de développements assez longs et est, éventuellement, illustrée d'exemples concrets, alors que telle autre est traitée de façon beaucoup plus synthétique. Nous espérons avoir gagné en efficacité ou en utilité ce qui a été perdu du respect des proportions et de la pureté des genres (ce vocabulaire prenant tantôt l'allure d'un dictionnaire, tantôt celle d'une encyclopédie). Au cours des deux dernières décennies, la recherche en éducation a pris un prodigieux essor et son vocabulaire s'est enrichi parallèlement. Tout en essayant d'inventorier le langage scientifique contemporain, nous avons cependant écarté les mots créés à l'usage de groupes restreints, voire d'un seul auteur. Il appartiendra au temps de leur donner éventuellement droit de cité. Par la même occasion, nous souhaitons avoir apporté notre modeste contribution à la défense de la langue française : sauf rarissimes exceptions, elle est assez riche pour suivre, sans se dénaturer, l'évolution du savoir qui se fait. Chaque entrée est cependant traduite en anglais et un lexique général anglais français figure à la fin de l'ouvrage. L'utilité de cette traduction dans les deux sens est, pensons-nous, évidente. Tout auteur de dictionnaire fréquente assidûment ses prédécesseurs et les principaux ouvrages qui font autorité dans le domaine étudié. Chaque fois qu'une définition utile s'est trouvée sur notre chemin, nous avons tenu à citer le texte original et son auteur, plutôt que de paraphraser au risque de trahir ou d'affaiblir la pensée. Le classement alphabétique des termes comprenant plus d'un mot soulève bien des difficultés. En général, les expressions composées d'un substantif et d'un adjectif sont classées au substantif. Dès qu'un problème de localisation peut se poser, des renvois guident le lecteur. Plusieurs de nos éminents collègues ont bien voulu consacrer un temps considérable à la relecture du brouillon de ce vocabulaire. Nous pensons tout d'abord à ]. Cardinet -qui, avec sa générosité et sa précision habituelles, nous a proposé des corrections, des améliorations, des compléments très nombreux. Si nous avions pu suivre toutes ses suggestions, ce vocabulaire aurait beaucoup gagné en rigueur, mais son élaboration aurait duré longtemps encore. Nous avons préféré avancer sous l'amicale pression de ceux qui attendaient l'outil que nous leur avions promis. Dans le domaine de la statistique, C. Heuchenne d'abord, P. Dagnélie ensuite, nous ont aussi aidé considérablement en affinant les définitions, en en proposant de nouvelles et en apportant maintes précisions dans les articles. L'aide que nous ont apportée d'autres collègues nous a été aussi précieuse. Toute notre sincère reconnaissance va donc aussi à M. Debeauvais, P. De Visscher, D. Dufays, G. Leroy, P. Minon, T. N. Postlethwaite, W. D. Wall. Mais, en dernière analyse, ceux qui emploieront ce Dictionnaire sont les mieux placés pour en découvrir les lacunes et les faiblesses inévitables. Ils nous obligeront en voulant bien nous communiquer leurs remarques et leurs suggestions en vue de mises au point ultérieures.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/86580
Chaque entrée est traduite en anglais et un lexique général anglais-français figure à la fin de l'ouvrage.

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
DictionnaireEvaluationEducation.pdfPublisher postprint38.49 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.