Reference : Epidémiologie des adénomes hypophysaires
Parts of books : Contribution to collective works
Human health sciences : Endocrinology, metabolism & nutrition
http://hdl.handle.net/2268/64265
Epidémiologie des adénomes hypophysaires
French
Burlacu, M. C. [ > > ]
Daly, Adrian mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences cliniques > Endocrinologie >]
Beckers, Albert mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences cliniques > Endocrinologie >]
2009
Feuillets de Biologie
Orion
29-35 (Vol. 50 - Num. 6)
Neuilly-sur-Seine
France
[fr] Les adénomes hypophysaires représentent une pathologie fréquente parmi les tumeurs cérébrales. Une étude liègoise récente a montré une prévalence des adénomes hypophysaires cliniquement actifs de 1:1064 habitants, nettement supérieure aux données antérieures. Tant dans les séries cliniques qu'autopsiques, les microadénomes à prolactine sont les adénomes prédominants. Les adénomes hypophysaires sont le plus souvent de présentation sporadique, mais des adénomes familiaux dans des formes isolées ou syndromiques sont également décrits. Les adénomes hypophysaires familiaux représentent 5 p.100 des adénomes hypophysaires et leur caractérisation clinique et génétique a été récemment enrichie par la description de la nouvelle entité FIPA (Familial Isolated Pituitary Adenomas) et des mutations du gène AIP (Aryl hydrocarbon receptor-Interactircg Protein). Bien que d'évolution habituellement bénigne, les adénomes hypophysaires sont caractérisés par une grande diversité clinique et génétique qui réclame des moyens diagnostiques et thérapeutiques spécifiques.
http://hdl.handle.net/2268/64265

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.