Reference : Utilisation des scories métallurgiques en dynamique fluviale : détermination de la co...
Scientific journals : Article
Physical, chemical, mathematical & earth Sciences : Earth sciences & physical geography
http://hdl.handle.net/2268/25624
Utilisation des scories métallurgiques en dynamique fluviale : détermination de la compétence effective des rivières et estimation des vitesses de progression de la charge de fond.
French
Houbrechts, Geoffrey mailto [Université de Liège - ULiège > Département de géographie > Géomorphologie fluviatile, hydrographie >]
Petit, François mailto [Université de Liège - ULiège > Département de géographie > Géomorphologie fluviatile, hydrographie >]
2003
Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement
Groupe Français de Géomorphologie
1
3-12
Yes
International
1266-5304
1957-777X
Paris
France
[fr] macroscories ; métallurgie ancienne ; rivières à charge caillouteuse
[en] compétence ; puissance spécifique ; vague sédimentaire ; Ardenne
[en] Les compétences effectives de trois rivières du nord de l’Ardenne (Belgique) ont pu être estimées grâce à la présence de nombreuses macroscories dans leur charge de fond. En effet, ces scories, rejetées par les anciens fondeurs dans les rivières, ont été soumises, pendant plusieurs siècles, à de nombreuses crues mobilisatrices. Par conséquent, elles peuvent être considérées comme un marqueur représentatif de la compétence effective des rivières sur une très longue période et sur une grande distance. Ainsi, en comparant la taille des scories en amont et en aval d’un secteur de pertes karstiques (plusieurs kilomètres), nous avons montré que ces pertes n’entraînent pas de baisse sensible de la compétence de la rivière. Une relation entre la taille des scories prélevées et les puissances spécifiques développées dans les secteurs de prélèvement a également été établie. Cette relation montre que le maximum de puissance spécifique des rivières ardennaises se produit dans les rivières dont le bassin versant est voisin de 150 km². Finalement, des scories retrouvées dans l’Ourthe, environ 10 km en aval du site de production le plus proche, ont été utilisées pour évaluer la vitesse de progression de la « vague sédimentaire ». En effet, ces scories sont soumises aux mêmes conditions hydrologiques et de piégeage que les éléments naturels de la charge de fond. Après avoir daté le début du fonctionnement du site de production le plus proche (1450), nous avons calculé la vitesse de progression des scories qui est comprise entre 1,8 et 2,3 km/siècle.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/25624
also: http://hdl.handle.net/2268/172739

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Scories en dynamique fluviale.pdfAuthor postprint258.06 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.