Article (Scientific journals)
Le don d’organes en 2020.
Detry, Olivier; MASSION, Paul; LEDOUX, Didier
2020In Revue Médicale de Liège, 75 (5-6), p. 276-279
Peer reviewed
 

Files


Full Text
20200506_02.pdf
Publisher postprint (466.42 kB)
Download

All documents in ORBi are protected by a user license.

Send to



Details



Keywords :
Donation after brain death; Donation after circulatory death; Donation after euthanasia; Organ transplantation
Abstract :
[en] The success of solid organ transplantation induced an increased need for grafts and the necessary registration of transplant candidates on long waiting lists. Many patients die while waiting for transplantation, even in Belgium where the donation rates have been high these last years. In order to fight this lack of donor organs, the transplant centers widened donation criteria for brain dead donors, including older age and potential transmissible diseases. In addition, programs of donation after circulation death have been developed, first for kidneys, then for livers and recently for the hearts. Organ donation after euthanasia is also regularly performed in Belgium. All these policies lead to the fact that organ donation rates stay high in Belgium, and particularly in the Liege region, but efforts are still ahead if we aim to reduce waiting list mortalities.
[fr] Le succès des transplantations a entraîné un besoin important en organes et la nécessité d’inscrire les patients candidats à la greffe sur de longues listes d’at- tente. De trop nombreux patients meurent avant d’avoir pu bénéficier de la transplantation, malgré le fait que la Belgique soit un des pays du monde où le taux de prélève- ment est, proportionnellement, le plus élevé. Afin de lutter contre ce manque d’organes, les centres de transplanta- tion ont élargi les critères de prélèvement des donneurs en mort cérébrale, tant au niveau de leur âge qu’au niveau de certaines maladies potentiellement transmissibles. De plus, des programmes de prélèvement à partir de donneurs en mort circulatoire ont également été développés avec succès, d’abord pour les reins et le foie, plus récemment pour le cœur. Les prélèvements d’organes sont également réalisables après euthanasie. L’ensemble de ces politiques fait que le taux de prélèvement d’organes après décès reste élevé en Belgique, et particulièrement dans la région liégeoise, mais des efforts doivent encore être réalisés si l’on veut encore réduire la mortalité en liste d’attente.
Disciplines :
Anesthesia & intensive care
Surgery
Author, co-author :
Detry, Olivier  ;  Université de Liège - ULiège > Département des sciences cliniques > Pathologie chirurgicale abdominale et endocrinienne
MASSION, Paul ;  Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > Autres Services Médicaux > Service des soins intensifs
LEDOUX, Didier  ;  Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > Autres Services Médicaux > Service des soins intensifs
Language :
French
Title :
Le don d’organes en 2020.
Alternative titles :
[en] Deceased organ donation in 2020
Publication date :
2020
Journal title :
Revue Médicale de Liège
ISSN :
0370-629X
eISSN :
2566-1566
Publisher :
Université de Liège. Revue Médicale de Liège, Liège, Belgium
Volume :
75
Issue :
5-6
Pages :
276-279
Peer reviewed :
Peer reviewed
Available on ORBi :
since 13 July 2020

Statistics


Number of views
335 (20 by ULiège)
Number of downloads
345 (18 by ULiège)

Scopus citations®
 
3
Scopus citations®
without self-citations
3

Bibliography


Similar publications



Contact ORBi