Reference : Hébergements touristiques informels: distribution spatiale en Wallonie à partir de do...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Social & behavioral sciences, psychology : Human geography & demography
http://hdl.handle.net/2268/239378
Hébergements touristiques informels: distribution spatiale en Wallonie à partir de données mobiles
French
[en] Informal tourist accommodation: spatial distribution in Wallonia using data from mobile telephony
Nyns, Symi mailto [Université de Liège - ULiège > Département de géographie > Lepur(Centre rech.sur la Ville,le Territ.et le Milieu rural) >]
Schmitz, Serge mailto [Université de Liège - ULiège > Département de géographie > Service de géographie rurale (LAPLEC) >]
10-Sep-2019
Symi Nyns
No
No
International
5ème édition des Rencontres Internationales des Jeunes Chercheurs en Tourisme
10/09/2019
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Paris
France
[fr] Tourisme ; Développement régiona ; Economie collaborative
[en] Hébergements informels ; Big Data ; Analyse spatiale
[fr] Le tourisme est un secteur d’activité économique et un fait social qui connait d’importantes mutations en raison des nombreuses innovations qui lui sont destinées. L’économie de partage fait partie de ces innovations. Le nombre de touristes augmente, générant de fortes concentrations à certains endroits et une dispersion des lieux visités et des hébergements. L’évolution du tourisme transforme le visage et l'organisation de nombreuses villes et campagnes avec de notables conséquences sociales, économiques et environnementales. Abordé comme un vecteur de développement, le tourisme suscite plusieurs questionnements quant à la façon dont il doit être pensé et décidé.
Cette recherche s’intéresse aux implications de l’économie collaborative pour le tourisme et les destinations. Alors que plusieurs études mettent en évidence les impacts économiques et sociaux liés à ce type d’hébergement, la connaissance de la répartition des nuitées touristiques est actuellement faussée car elle ne considère pas les hébergements alternatifs qui se sont multipliés ces dernières années suite au développement du numérique et des plateformes d’échange.
Pour mieux comprendre comment cette forme d’hébergement influence les communautés d’accueil, il convient d’abord d’étudier leur localisation et leurs schémas d’expansion spatiale. La Wallonie, comme étude de cas, offre une diversité de destinations du fait de sa proximité avec Bruxelles, de ses villes historiques, de ses forêts et de sa gastronomie. Tout d'abord, nous allons localiser les touristes la nuit à l'aide de données provenant de la téléphonie mobile. Deuxièmement, les bases de données relatives aux plateformes d’échange (Housetrip, AirDNA, HomeAway, etc.) seront consultées, ainsi que les statistiques officielles du tourisme afin d’identifier la répartition des touristes entre les différents types d’hébergement. Troisièmement, nous mènerons des enquêtes de voisinage pour connaître les impacts perçus liés aux hébergements informels. Enfin, nous rechercherons des schémas de distribution spatiale des logements informels.
Researchers
http://hdl.handle.net/2268/239378

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
2019_09_10_RIJCT.pdfAuthor preprint37.3 MBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.