Reference : Quand globalité et localité s’entrechoquent : quelles répercussions sur la gestion de...
Parts of books : Contribution to collective works
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/236348
Quand globalité et localité s’entrechoquent : quelles répercussions sur la gestion de la biodiversité ? Ou comment apprendre par les tensions ?
French
[en] When globality and locality collide
Rabesandratra, Hoby Fenitra mailto [Université de Liège - ULiège > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) >]
Melard, François mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences sociales > Département des sciences sociales >]
20-Dec-2018
Interculturalité, circulation et globalisation : Nouveaux contextes et nouvelles pratiques
[en] Interculturality, circulation and globalization : New contexts and new practices
Razafindratsimba, Dominique Tiana mailto
Razafindralambo, Lolona N.
L'Harmattan
Espaces interculturels
379-388
Yes
978-2-343-14997-4
Paris
France
[fr] Lémurien ; Madagascar ; Aire protégée ; Gestion ; Anthropologie ; Démarche socio-technique
[fr] Décrites souvent comme « écrins de la biodiversité », les aires protégées malgaches constituent un théâtre de confrontation constante entre « localité » et « globalité ». Cet aspect touche plusieurs aspects allant des enjeux de création de ces aires, de leur gestion, jusqu’à la production des connaissances. Ceci est la principale raison de notre article qui traite les questions relatives à l’interculturalité, car nous estimons que la question relative à la biodiversité a toute sa place dans cette thématique, si on ne relève que l’opposition entre autochtonie et gestion internationale de la Nature, matérialisée par les organismes internationaux à l’instar de l’UICN, WWF et autres ONG environnementaux. La question de la culture, prise dans son sens large, est donc reprise dans notre démarche qui concerne aussi bien la culture des populations autochtones, que d’autres types moins traités comme la culture scientifique, la culture administrative ou encore la culture induite par la notion d’écotourisme généralement associée à ces aires protégées. Inscrite dans une démarche des Science Studies en s’appuyant sur le concept de modes d’existence, nous tenions à analyser les tenants et aboutissants des enjeux en tension autour de la production de connaissances dans les aires protégées malgaches.
Equipe SEED - Département des sciences et gestion de l'environnement - Université de Liège
Fédération Wallonie Bruxelles. Fonds de la Recherche Scientifique - F.R.S.-FNRS
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/236348

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Chapitre Lemurien Rabesandratra-Mélard pre-print.pdfAuthor preprint149.64 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.