Reference : Beat Generation. La simplicité involontaire
Scientific journals : Book review
Arts & humanities : Literature
http://hdl.handle.net/2268/235458
Beat Generation. La simplicité involontaire
French
Lombard, David mailto [Université de Liège - ULiège > > ISLV : Enseignements facultaires des langues étrangères >]
May-2019
Acta Fabula: Revue des Parutions en Théorie Littéraire
École Normale Supérieure
20
5
Beat Generation. L'inservitude volontaire. Sous la direction d'Olivier Penot-Lacassagne. CNRS Editions, Paris, 2018.
Yes
International
1496-9610
2115-8037
Paris
France
[fr] littérature ; beat generation ; compte rendu
[en] literature ; beat generation ; book review
[en] Beat Generation. L’inservitude volontaire propose comme postulat de départ que la Beat Generation est obscurcie par une pléthore de « clichés » qui la réduirait à une « Sainte Trinité Ginsberg-Burroughs-Kerouac », bohémienne au sens péjoratif du terme et dénuée d’engagement politique concret (p. 10). Ambitieux et diversifié, cet ouvrage collectif laisse apparaître trois axes critiques fondamentaux, qui visent premièrement à étendre le spectre du mouvement en incluant un nombre beaucoup plus important d’auteur(e)s moins reconnus, ensuite à déconstruire une réputation stylistique de « simplicité » insignifiante par rapport aux littératures avant-gardistes, et enfin à (re)valoriser le combat écologico-politique de certains auteurs, bien trop souvent réduits au statut réducteur d’anticonformistes.
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/235458
http://www.fabula.org/revue/document12171.php

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Beat Generation. La simplicité involontaire (Acta Fabula).pdfPage web en PDFPublisher postprint326.63 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.