Reference : Logique de localisation des sites de stockage de céréales en Wallonie
Reports : External report
Social & behavioral sciences, psychology : Human geography & demography
Business & economic sciences : Multidisciplinary, general & others
Life sciences : Agriculture & agronomy
http://hdl.handle.net/2268/230595
Logique de localisation des sites de stockage de céréales en Wallonie
French
Andre, Marie mailto [Université de Liège - ULiège > > Lepur(Centre rech.sur la Ville,le Territ.et le Milieu rural) >]
Bruggeman, Derek mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > > IGEAT > >]
Coppens, Alain mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > > IGEAT > >]
Courtois, Xavier mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > > IGEAT > >]
Descamps, Julien mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > > IGEAT > >]
Quadu, Fiorella mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > > IGEAT > >]
Tauvel, Camille mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > > IGEAT > >]
Verelst, Simon mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > > IGEAT > >]
Cawoy, Valérie mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > > IGEAT > >]
Godart, Marie-Françoise mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > > IGEAT > >]
Nov-2018
CPDT
62
[fr] contraintes ; risques ; aptitude territoriale ; méthodologie ; permis
[fr] Les céréales produites en Wallonie sont essentiellement transformées en aliments pour animaux ou en agrocarburants. Cette transformation s’effectue tout au long de l’année, au contraire de la culture des céréales dont la moisson est limitée dans le temps. Pour disposer de céréales en permanence, il est nécessaire de les stocker.
Les établissements de stockage sont principalement situés en zone rurale, à proximité des champs cultivés. Souvent en limite villageoise par le passé, certains d’entre eux ont aujourd’hui été rejoints par de l’habitat, ce qui génère parfois des conflits entre riverains et organismes de stockage. Les nuisances associées à ce type d’activités sont régulièrement mises en avant lors de la demande (de renouvellement) de permis et peuvent mener à un refus de ceux-ci. Dans ce cas, les établissements de stockage de céréales doivent être délocalisés sur un site apte à les accueillir.
La recherche CDPT, menée en 2017 et intitulée « Localisation des zones pouvant accueillir des activités agro-économiques de proximité », a consisté à faire le point sur les besoins et attentes de la filière « céréales » et à proposer une méthodologie permettant d’identifier les zones du territoire wallon susceptibles de rencontrer favorablement l’ensemble des critères et contraintes liés à ce type d’activité économique.
La méthodologie allie une approche quantitative (aboutissant à la production d'une carte d'aptitude territoriale) et une approche qualitative, faisant l’arbitrage entre les principaux éléments qui contraignent la localisation de cette activité para-agricole (bon aménagement du territoire, limitation de la pression sur les ressources, impacts paysagers, éloignement aux habitations, accessibilité…).
Cette démarche constitue une aide à la décision pour les autorités compétentes. Il ne s’agit pas de l’unique outil à utiliser pour déterminer l’emplacement d’un établissement de stockage.
Lepur : Centre de Recherche sur la Ville, le Territoire et le Milieu rural ; Institut de Gestion de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire
Localisation des zones pouvant accueillir des activités agro-économiques de proximité
Gouvernement wallon
http://hdl.handle.net/2268/230595

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
CPDT_2017-R2_Note de recherche 75.pdfPublisher postprint4.51 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.