Reference : Intégration des aidants proches dans la gestion de la multimorbidité. Réalisation de ...
Reports : Other
Human health sciences : General & internal medicine
http://hdl.handle.net/2268/229364
Intégration des aidants proches dans la gestion de la multimorbidité. Réalisation de groupes nominaux auprès d’aidants et de médecins
French
Ketterer, Frédéric mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences sociales > Sociologie des ress. hum. et des systèmes institutionnels >]
Vanmeerbeek, Marc mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences cliniques > Médecine générale >]
Nov-2018
50
[fr] multimorbidité ; aidants proches ; collaboration
[en] Les personnes souffrant de multimorbidité vivent dans un cadre complexe, marqué par le fardeau de la maladie et les limites imposées par leur environnement de vie, ainsi que par les réponses possibles du système de santé. Les aidants proches sont souvent placés dans une place subalterne dans la prise en charge médicale de la multimorbidité. En dépit de l’importance et de la multiplicité des formes d’aide quotidiennes qu’ils prodiguent, ces derniers ne se sentaient pas toujours reconnus ou suffisamment intégrés – ni pris en considération – par les professionnels de santé, en particulier par les médecins.La deuxième phase de l’étude a concerné la recherche de solutions consensuelles et de mesures à même d’accroître et d’améliorer la collaboration entre aidants proches et médecins dans le cadre de la gestion des situations de multimorbidité. Pour cette recherche de consensus, nous avons utilisé la méthode du groupe nominal, utilisée à la fois dans sa variante présentielle et dans une variante électronique, dans laquelle les participants ne sont pas mis en présence. Deux groupes nominaux de médecins ont été organisés par voie électronique, l’un pour les médecins généralistes, l’autre pour les médecins spécialistes. Parallèlement, des groupes nominaux ont été organisés avec des aidants proches.Pour les médecins, les mesures prioritaires formulées par les MG et les MS nous semblent pouvoir être interprétées à l’aune des caractéristiques de travail de ces deux profils médicaux : centraliser les informations et coordonner les interventions en ce qui concerne les MG ; développer le travail multidisciplinaire dans une structure hospitalière et un cadre législatif adapté en ce qui concerne les MS. Les deux disciplines se rejoignent dans leur souhait d’une identification claire de l’aidant et de ses capacités d’intervention en support des soins.
Pour les aidants, les résultats nous semblent pouvoir être interprétés comme l’indice de la diversité des formes d’aides ou de caractéristiques des aidants, chacun en lien avec son propre vécu, ses motifs de satisfaction ou ses doléances.
Researchers ; Professionals ; Others
http://hdl.handle.net/2268/229364

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
181102 rapport Innokare 2.pdfAuthor postprint1.5 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.