Reference : Etude visant à définir les intérêts, les potentialités et la faisabilité de produire ...
Reports : Internal report
Life sciences : Multidisciplinary, general & others
http://hdl.handle.net/2268/227883
Etude visant à définir les intérêts, les potentialités et la faisabilité de produire une cartographie des espaces verts en Wallonie, identification de la méthodologie et application sur un/plusieurs sites pilotes
French
Marechal, Justine mailto []
Andre, Marie mailto [Université de Liège - ULiège > > Lepur(Centre rech.sur la Ville,le Territ.et le Milieu rural) >]
Seleck, Maxime mailto [Université de Liège - ULiège > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Biodiversité et Paysage >]
Quevauvillers, Samuel mailto [Université de Liège - ULiège > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Gestion des ressources forestières et des milieux naturels >]
Mahy, Grégory mailto [Université de Liège - ULiège > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Biodiversité et Paysage >]
Nov-2015
Université de Liège
63
[fr] infrastructure verte ; focus groups ; approche participative ; champs lexicaux ; analyse AFOM ; cartographie interactive
[fr] Cette étude vise à définir les intérêts, les potentialités et la faisabilité de produire une cartographie des espaces verts en Wallonie.
Le premier Volet vise à faire l'état des lieux de la bibliographie en vue de rendre compte de la diversité des définitions et des concepts ainsi que des méthodes de cartographie existantes. Pour cela, les littératures scientifique et grise ont été explorées sur différents concepts tels que les définitions d'espace vert, d'infrastructure vert et de typologies d'espaces verts. Les résultats de ce Volet ont montré qu'il n'existe pas de définition universelle de la notion d'espace vert et d'infrastructure verte, mais que deux critères font cependant l'objet d'un large consensus pour définir un espace vert, il s'agit des termes 'végétation' et 'zone urbaine'. Il a été également été conclu que pour la mise en place d'un projet de cartographie des espaces verts, il faudra être attentif à la définition d'un seuil de végétalisation d'un espace vert mais aussi à la définition d'une zone urbaine.
Le deuxième Volet consiste à identifier les attentes et besoins des acteurs et gestionnaires en Wallonie en termes de cartographie des espaces verts, via une approche participative de "Focus Group". Une sélection de représentants des pouvoirs publics et des acteurs socio-économiques et locaux a participé à cette consultation. Ces représentants ont ainsi été interrogés sur différents points tels que les définitions d'espace vert, les ressources et outils utilisés actuellement en termes de cartographie ainsi que le potentiel intérêt d'un telle cartographie des espaces verts en Wallonie. Les résultats de cette partie ont montré que les critères principaux d'une définition d'espace vert d'après les acteurs régionaux sont : 'verdurisé', 'rend des services écosystémiques culturels' et 'accessible'. Ce dernier critère est cependant interprété de façon très différente en fonction des acteurs. Ces Focus Group ont également permis de mettre en évidence le caractère indispensable d'une cartographie des espaces verts en Région wallonne. Une telle cartographie doit cependant présenter une base commune forte. Cette cartographie permettrait : (1) faire un état des lieux des espaces verts, (2) servir d’aide à la décision et (3) faciliter la communication à ce sujet.
Le troisième Volet vise à faire le lien entre l’étude bibliographique (Volet 1) et l’identification des besoins des acteurs (Volet 2) ainsi qu’à en proposer une synthèse, via la réalisation d’une analyse Atouts-Faiblesses-Opportunités-Menaces (AFOM). Cette analyse AFOM a été menée à deux niveaux : le niveau méthodologique, en reprenant les différentes possibilités inventoriées lors des Volets 1 et 2, et le niveau relatif aux acteurs. L'analyse montre que certains critères d'une définition d'espace vert ressortent de l'analyse combinée du Volet 1 (état bibliographique) et du Volet 2 (besoins des acteurs) : 'vert/végétalisé', 'zone urbaine', 'loisirs/récréation' et 'accessibilité'. De plus, les analyses AFOM montrent que c'est la cartographie interactive qui permet de réduire au maximum les risques et les menaces liées à la mise en place d'une cartographie d'espaces verts en Région wallonne. Une demande forte des acteurs pour la mise en œuvre d’une telle démarche est la mise à disposition d’un fond cartographique commun et d’une base commune définissant au minimum les périmètres de cartographie au sein desquels la définition d’espace vert s’applique.
Les quatrième et cinquième Volets consistent à tester la possibilité de proposer une enveloppe maximale de cartographie réduisant le territoire total en ciblant les zones où les espaces verts pourront être cartographiés via l'approche de cartographie interactive. Pour cela, deux sources de données existantes ont été testées, il s'agit du COSW et du Top10V. La possibilité de définir un périmètre de cartographie à partir des critères principaux d'une définition d’un espace vert a ainsi été testée. Les résultats montrent que pour Gembloux, la surface représentée par le critère 'vert/végétalisé' varie de ~ 83% à ~ 95% de la surface totale du territoire communal en fonction des sources de données. Pour Liège, les résultats sont beaucoup plus variés, allant de ~ 34% à plus de 62% de la surface du territoire communal. Concernant le critère 'zone urbaine', le pourcentage de la surface du territoire communal mis en évidence par ce critère varie de ~ 2% à ~ 8% pour Gembloux, et de ~ 15% à ~ 25% pour Liège. On constate donc que la variabilité de la mise en évidence de différents critères d'une définition d'espace vert est plus grande pour un territoire communal fortement urbanisé que pour un territoire communal moins urbanisé. Les résultats ont montré que l'établissement d'une enveloppe maximale de cartographie est peu discriminante en l'état au vu des couches de données cartographiques accessibles et des critères de définition d’un espace vert retenus. Toutefois, une meilleure sélection du territoire à cartographier est possible sous réserve de l'établissement d'une définition du critère zone urbaine.
Le sixième Volet a pour objectif de proposer un programme de travail en vue de l'implémentation d'un module de cartographie interactive pour la cartographie des espaces verts en Région wallonne sous forme d'un cahier des charges simplifié. La finalité de cette application du point de vue de la DEV est de disposer d'un outil permettant (1) un état des lieux des espaces verts des différentes communes wallonnes, (2) le développement d'une politique relative aux espaces verts. Du point de vue des utilisateurs, à savoir les communes, la finalité de cette application est de disposer d'un outil simple de visualisation et de suivi des espaces verts propres à chaque territoire communal, mais également d'utiliser cette plateforme comme un outil de communication simplifié avec la DEV en vue par exemple de disposer de subventions. Une liste des outils que doit proposer l'application est ainsi dressée, les contraintes sont identifiées et une estimation grossière du temps de développement pour une application web est proposée. Les trois possibilités principales pour le développement du module de cartographie interactive des espaces verts en Région wallonne sont détaillées.
Service public de Wallonie : Direction générale opérationnelle de l'agriculture, des ressources naturelles et de l'environnement - DG03
Service public de Wallonie, DGO3, Direction des Espaces verts
Researchers ; Professionals ; General public
http://hdl.handle.net/2268/227883

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
CSCO3060314D433_RapportFinal.pdfAuthor preprint2.44 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.