Reference : Etude de la culture de sécurité des patients dans un service de radiothérapie
Scientific journals : Article
Human health sciences : Oncology
http://hdl.handle.net/2268/221392
Etude de la culture de sécurité des patients dans un service de radiothérapie
French
Kamto Kenmogne, Marius mailto [Université de Liège > HEC Liège : UER > UER Finance et Droit >]
Van Caillie, Didier mailto [Université de Liège > HEC Liège : UER > Diagnostic et contrôle de l'entreprise >]
BOGA, Deniz mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Service médical de radiothérapie >]
COUCKE, Philippe mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Service médical de radiothérapie >]
2016
Cahiers de la sécurité et de la justice
La documentation Francaise
37
troisième trimestre 2016
Revue de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice
140-150
Yes
1774-475X
Paris
France
[fr] radiothérapie ; sécurité ; patient
[en] L’article analyse l’interaction entre deux dimensions de la culture de sécurité : le climat de sécurité et les comportements propices à la sécurité du patient. À partir d’un questionnaire administré auprès de l’ensemble du personnel d’un service de radiothérapie (SRT) employant
98 personnes, nous décrivons les principales forces et faiblesses du système de gestion de la sécurité (SGS) du service tel que perçu par son personnel. L’analyse des correspondances multiples (ACM) que nous réalisons permet de mettre en avant des liaisons entre perceptions du SGS et comportements de participation à l’amélioration de la sécurité des patients. Les résultats
démontrent que les perceptions négatives du personnel à l’endroit du SGS et notamment la méfiance envers le principe de non-punition sont liées à la manifestation d’une
absence de volonté de participer à la sécurité. De plus, dans le SRT étudié, nous observons une différence entre ceux qui ont une perception positive élevée de l’engagement
de la direction du service envers la sécurité et ceux qui en ont une perception positive modérée. L’étude démontre que seuls les travailleurs ayant des perceptions positives élevées de l’engagement de la direction ont la volonté de participer à l’amélioration de la sécurité. Enfin,
l’étude met en lumière deux souscultures de sécurité en fonction du secteur professionnel et du niveau de motivation envers la sécurité : la sous-culture des médecins opposée à celle du personnel de dosimétrie. Les premiers ont la volonté de participer à l’amélioration de la sécurité des patients alors que les seconds sont du groupe des travailleurs qui ne sont pas motivés.
http://hdl.handle.net/2268/221392

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
étude de la culture de sécurité des patients dans un service de radiothérapie.pdfPublisher postprint1.5 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.