Reference : Concours et conception en architecture : le concours, outil de création de notre société ?
Dissertations and theses : Master's dissertation
Engineering, computing & technology : Civil engineering
http://hdl.handle.net/2268/221284
Concours et conception en architecture : le concours, outil de création de notre société ?
French
Calixte, Xaviera mailto [Université de Liège - ULiège > Département ArGEnCo > Lucid - Lab for User Cognition & Innovative Design >]
Jun-2016
Université de Liège, ​Liège, ​​Belgique
master ingénieur civil architecte, à finalité approfondie
99 + 21
Rudy, Steinmetz mailto
Samia, Ben Rajeb mailto
[fr] concours ; architecture ; créativité
[fr] Le travail porte une réflexion sur la place de l’architecture dans notre société, tout particulièrement dans le domaine du concours. Projets forts médiatisés et souvent exemples de création architecturale, ils sont pourtant dictés par des directives et des réglementations qui semblent contraindre l’architecture à une série de critères.
Dans le domaine des marchés publics, les exigences sont de plus en plus nombreuses et contraignent la maîtrise d’ouvrage à s’assurer des performances du bâtiment ainsi que de la viabilité du projet. Dans un concours, l’architecture est évaluée par un jury sur base de critères. Dans ce cas, le concours peut–il être considéré comme un moyen d’expression à la créativité architecturale ? Sur quels critères évaluer la conception d’avant-projet ?
Une série de réflexions à ce propos, notamment sur la place du concours en architecture dans notre culture, mais aussi sur ses objectifs seront illustrés sur base d’un exemple concret, le concours du collège Voltaire à Remoulins. Une analyse des divers documents, règlements, programmes et prestations permettra de mettre à jour les divers enjeux culturels en lien avec le concours. L’Union Européenne dicte et régule les différents modes de passations dans le domaine des marchés publics. Le concours permet ainsi de mettre en avant d’autres aspects que le critère économique, laissant ainsi la maîtrise d’ouvrage établir une série de critères pour mettre en évidence les enjeux de chaque commande publique.
Cependant, si la commande tente de généraliser la demande, c’est un projet unique, possédant ses propres caractéristiques, qui sera choisi comme lauréat. Ainsi une réflexion sera menée sur la conception en architecture et sa place dans le concours. La conception permet de trouver une cohérence entre le concept architectural et les exigences fonctionnelles de l’ouvrage. Le geste architectural ne peut être gratuit. Néanmoins, l’aspect conceptuel du projet ne peut pour autant être nié. Le concours se doit donc de sélectionner un projet cohérent dans sa conception.
http://hdl.handle.net/2268/221284

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
TFE XC.pdfPublisher postprint4.46 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.