Reference : Risk assessment of Tunisian consumers and farm workers exposed to residues after pest...
Scientific journals : Article
Life sciences : Food science
Life sciences : Agriculture & agronomy
Human health sciences : Public health, health care sciences & services
http://hdl.handle.net/2268/219601
Risk assessment of Tunisian consumers and farm workers exposed to residues after pesticide application in chili peppers and tomatoes
English
[fr] Évaluation des risques pour les consommateurs et les travailleurs agricoles tunisiens exposés aux résidus après l'application de pesticides sur les piments et les tomates
Toumi, Khaoula mailto [Université de Liège - ULiège > > > Doct. sc. agro. & ingé. biol. (Paysage)]
Joly, Laure [Scientific Institute of Public Health, > > > >]
Tarchoun, Neji [Higher agricultural institute of Chott Meriem > > > >]
Souabni, Leila [Higher agricultural institute of Chott Meriem > > > >]
Bouaziz, Marwa [Higher agricultural institute of Chott Meriem > > > >]
Vleminckx, Christiane [Scientific Institute of Public Health > > > >]
Schiffers, Bruno mailto [Université de Liège - ULiège > Agronomie, Bio-ingénierie et Chimie (AgroBioChem) > Chimie des agro-biosystèmes >]
In press
Tunisian Journal of Plant Protection
Yes
International
1737-5436
2490-4368
[en] pesticide residues ; risk assessment ; consumers ; farm workers ; dermal exposure
[fr] exposition cutanée ; travailleurs agricoles ; résidus de pesticides ; évaluation des risques ; consommateurs
[en] In Tunisia, to prevent and control pests and diseases during cultivation under greenhouses, chili pepper and tomato require the use of a wide range of pesticides potentially toxic and thus presenting a possible risk for farm operators, workers or consumers. A study has been carried out in the Sahel region of Tunisia to assess the risk for farm operators and workers exposed, by contact during harvest tasks, to possible pesticide residues remaining in tomato and chili pepper cultures, and for the Tunisian consumers (adults and children) after intake. A questionnaire was addressed to a group of 73 market gardeners to better understand the local professional practices and to determine the main route of exposure to pesticide. Twenty samples of cotton gloves (2 pairs / sample) were distributed to 20 volunteers who worn them for two consecutive half-days during the harvest of chili peppers or tomatoes before analysis of the dislodgeable pesticide residues which could be transferred from crops to hands. Using models predictive exposures values were calculated for consumers and farm workers. The highest exposure of consumers was observed for chlorpyrifos residues on tomatoes (with 82% and 312% of the Acute Reference Dose (ARfD), for adults and children respectively). The systemic exposure (SE) of farm workers was estimated for the average, the 90th percentile and the maximum concentration. At the highest observed concentrations, 15 pesticide residues (active substance and metabolites) used in pepper greenhouses, and 9 in tomato crops, exceed the Acceptable Operator Exposure Level (AOEL). Exposure appeared to be particularly critical for chlorothalonil sprayed in chili pepper greenhouses with SEMAX values 113 times higher than the AOEL (11285%). Long task duration (8 hours/day) after re-entry in greenhouse, limited access to personal protective equipment (PPE), lack of hygiene and bad habits (eating, drinking, or smoking at work) have also been observed and discussed as risk factors.
[fr] En Tunisie, pour prévenir et contrôler les ravageurs et les maladies lors de la culture sous serres, le piment et la tomate nécessitent l'emploi d'une large gamme de pesticides potentiellement toxiques et pouvant donc présenter un risque pour les exploitants agricoles, travailleurs ou consommateurs. Une étude a été menée en Tunisie dans la région du Sahel pour évaluer le risque pour les exploitants agricoles et les travailleurs exposés, lors des récoltes, aux éventuels résidus de pesticides restant dans les cultures de tomates et de piments et pour les consommateurs tunisiens (adultes et enfants) après ingestion de ces légumes. Un questionnaire a été adressé à un groupe de 73 maraîchers pour mieux comprendre les pratiques professionnelles locales et déterminer la principale voie d'exposition. Vingt échantillons de gants en coton (2 paires / échantillon) ont été distribués à 20 volontaires qui les ont portés pendant deux demi-journées consécutives lors de la récolte de piments ou de tomates avant l'analyse des résidus de pesticides délogeables qui pourraient être transférés des cultures aux mains. En utilisant des modèles d'exposition prédictive, les valeurs ont été calculées pour les consommateurs et les travailleurs agricoles. L'exposition la plus élevée des consommateurs a été observée pour les résidus de chlorpyrifos-éthyl dans les tomates (avec 82% et 312% de l’ARfD (dose de référence aiguë), respectivement pour les adultes et les enfants). L'exposition systémique (SE) des travailleurs agricoles a été estimée pour la moyenne, le 90th percentile et la concentration maximum. Aux concentrations observées les plus élevées, 15 résidus de pesticides (substances actives et métabolites) utilisées dans les serres de piment, et 9 dans les cultures de tomates, dépassent le niveau d'exposition acceptable pour l'opérateur (AOEL). L'exposition semble particulièrement critique pour le chlorothalonil pulvérisé dans des serres de piment avec des valeurs de SEMAX 113 fois plus élevées que l’AOEL (11285%). La durée prolongée du travail (8 heures / jour) après rentrée dans la serre, l'accès limité aux équipements de protection individuels (EPI), le manque d'hygiène et les mauvaises habitudes (manger, boire ou fumer au travail) ont également été observés et discutés en tant que facteurs de risque.
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/219601
http://www.tjpp.tn/

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Toumi.TJPP.2018 SousPresse.pdfAuthor preprint493.05 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.