Reference : Défense citoyenne et citoyen de la défense : l'Armée belge et la nation
E-prints/Working papers : Already available on another site
Law, criminology & political science : Political science, public administration & international relations
http://hdl.handle.net/2268/215283
Défense citoyenne et citoyen de la défense : l'Armée belge et la nation
English
Dumoulin, André mailto [Université de Liège - ULiège > Département de science politique > Politique de sécurité et de défense >]
May-2017
IRSD
Sécurité et défense n°130
45
No
2295-0915
Bruxelles
Belgique
[en] Défense ; belgique ; esprit de défense ; citoyenneté ; sondage ; liens armée-nation ; éthique ; mémoire ; histoire
[en] Certains observateurs peuvent considérer que l’esprit de défense reste un objet non identifié en Belgique. Il peut aussi être un objectif à renforcer en tenant compte des spécificités politiques, communautaires, historiques et sociologiques du Royaume. La Belgique n’est pas la France, la Finlande ou le Royaume-Uni et leur culture de défense, leur culture stratégique. Cette étude a pour objet d’interroger en ces moments troublés par les attentats en Belgique sur les liens entre l’armée belge et la nation. Il sera question d’aborder les rapports entre les citoyens et l’institution militaire, les valeurs de légitimation de l’institution militaire et l’éthique qui doit y être associée, le niveau de confiance et de soutien, l’esprit de défense, le degré de résilience, l’image du militaire dans la société, y inclus celle autour de la présence du militaire en rue. Cela impose synergies civilo-militaires, prises de responsabilités politiques, ouverture de l’armée professionnelle au monde civil, partage de valeurs éthiques et meilleure résilience. Il s’agira également de prendre en compte le malaise du militaire déjà perceptible à propos des missions de sécurisation dans les rues tout comme celle qui apparaît autour du dossier des pensions des militaires aux tâches très spécifiques, le militaire n’étant pas un fonctionnaire comme les autres. Seront aussi examinés l’état de l’enseignement des matières de défense auprès des citoyens civils et les ballons d’essai autour des parcours civiques, de la relance d’une réserve et la question d’un retour du service militaire en Belgique actuellement suspendu. Enfin, nous formulerons quelques recommandations spécifiques au positionnement de la politique belge de sécurité et de défense dans le champ politique, sociologique et communautaire dans ses rapports entre l’armée et la société. L’objectif étant d’améliorer les liens entre le citoyen, le politique et la Défense ; sachant que le destin commun des Belges en matière de sécurité se doit d’être aussi pensé en « poupées gigognes » avec, par superposition, le rôle de l’UE et de l’OTAN.
Centre d'études de sécurité et de défense
IRSD
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/215283
www.irsd-CESD-SCVD@mil.be

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
étude IRSD sur esprit de défense en Belgique.pdfPublisher postprint1.87 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.