Reference : L’impact de la réserve cognitive sur le fonctionnement exécutif au cours du vieilliss...
Scientific congresses and symposiums : Poster
Social & behavioral sciences, psychology : Neurosciences & behavior
http://hdl.handle.net/2268/210793
L’impact de la réserve cognitive sur le fonctionnement exécutif au cours du vieillissement normal
French
Lesoinne, Alexia mailto [Université de Liège > > Centre de recherches du cyclotron >]
Simon, Jessica mailto [Université de Liège > Département de Psychologie > Psychologie quantitative >]
Gilsoul, Jessica mailto [Université de Liège > Département de Psychologie > Neuropsychologie >]
Collette, Fabienne mailto [Université de Liège > Département de Psychologie > Neuropsychologie >]
20-May-2017
Yes
No
National
Jubilé de la Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
du 19 au 20 mai 2017
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Liège
belgique
[fr] Fonctionnement exécutif ; Vieillissement ; Réserve cognitive
[fr] Il existe une forte variabilité interindividuelle quant aux effets du vieillissement sur la cognition. Selon Stern (2009), les individus qui ont développé un haut niveau de réserve cognitive résisteraient mieux aux effets du vieillissement. Afin de déterminer les facteurs de réserve cognitive qui expliquent le déclin exécutif dans le vieillissement, nous avons recruté 165 participants âgés de 59 à 81 ans. Ils ont effectué sept tâches évaluant le fonctionnement exécutif : des épreuves d’inhibition (Stroop et Incompatibilité de la TAP), de flexibilité (Flexibilité de la TAP, épreuve d’alternance arithmétique « plus-moins ») et de mise à jour (subtest Lettre-Chiffre de la MEM III, mise à jour de consonnes et tâche de 2-back). De plus, les participants ont complété différents questionnaires évaluant quatre facteurs de réserve cognitive (niveau d’études, parcours professionnel, activité physique et activités de loisir). Nous avons réalisé des analyses de régression linaire hiérarchique. Après avoir contrôlé les facteurs démographiques, nous avons observé que la réalisation d’au moins une activité culturelle au cours de la vie impactait positivement les capacités d’inhibition, alors que la mise à jour était impactée négativement par un trop grand nombre de loisirs domestiques. Lorsqu’on considère les loisirs actuellement pratiqués, nous observons que la réalisation d’au moins un loisir social a un impact positif sur la flexibilité alors que deux activités à caractère social sont nécessaires pour avoir un impact positif sur la mise à jour. En conclusion, nous observons un effet mitigé et différencié de la réserve cognitive sur le déclin exécutif.
Centre de Recherches du Cyclotron - CRC
Fonds de la Recherche Scientifique (Communauté française de Belgique) - F.R.S.-FNRS
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/210793

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.