Reference : Méthodologie de l'enquête MISSION (Ménopause, risque de cancer du sein, morbidité et ...
Scientific journals : Article
Human health sciences : General & internal medicine
http://hdl.handle.net/2268/20935
Méthodologie de l'enquête MISSION (Ménopause, risque de cancer du sein, morbidité et prévalence)
French
Chevalier, T. [> >]
Daures, J. P. [> >]
Micheletti, M. C. [> >]
Reginster, Jean-Yves mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences de la santé publique > Epidémiologie et santé publique >]
Groupe MISSION [> >]
2005
Journal de Gynécologie, Obstétrique et Biologie de la Reproduction
Masson et Cie
34
7-C1
658-665
Yes (verified by ORBi)
0368-2315
Paris
France
[fr] Ménopause ; Morbidité ; Épidémiologie ; Enquête ; Traitement hormonal substitutif
[en] Menopause ; Morbidity ; Epidemiology ; Study ; Hormone replacement therapy
[fr] Objectif. Cet article a pour ambition de détailler et d’expliquer la méthodologie de l’enquête MISSION (Ménopause : risque de cancer du sein, morbidité et prévalence) dont les buts sont de déterminer en France la prévalence du cancer du sein et de la morbidité hors cancer du sein, chez la femme ménopausée suivie par un gynécologue et traitée par un Traitement Hormonal Substitutif (THS) ou non.
Matériel et méthode. Six mille six cents femmes ménopausées [3300 sous THS — à l’étude uniquement : pour l’œstrogène : œstradiol par voie orale ou cutanée ; pour le progestatif associé le cas échéant : progestérone naturelle et assimilés ou l’un des dérivés prégnanes (à l’exception de spécialités contenant du médroxyprogestérone acétate) ou nor-prégnanes — et 3300 sans THS] seront recrutées en France par 825 gynécologues investigateurs membres ou non de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM) du 5 janvier 2004 au 28 février 2005. Il s’agit d’une enquête de type historico-prospective avec tirage au sort des cas recrutés. Elle est menée à l’initiative du Laboratoire Théramex-Merck sous l’égide d’un Centre Collaborateur de l’O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) pour les aspects de Santé Publique des affections rhumatismales et de l’ostéoporose et en collaboration avec un groupe d’experts multidisciplinaires.
Conclusion. Les premiers résultats contribueront à l’amélioration de nos connaissances en santé de la femme et apporteront des éléments propres à un hypothétique particularisme à la française sur le relationnel entre THS et cancer du sein.
[en] Objective. The ambition of this article is to detail and to explain the methodology of the study named MISSION (Menopause: breast cancer risk, morbidity and prevalence). The aims of MISSION are to determine the prevalence of breast cancer and global morbidity in France among menopausal women treated or not with hormone replacement therapy (HRT) and followed by a gynecologist.
Material and method. 6600 menopausal women [3300 with HRT — ie for estrogen: only estradiol via oral or transdermal administration; for progestogen: natural progesterone or assimiled or one pregnane derived (excluding medroxyprogesterone acetate) or non-pregnane derived — and 3300 without HRT] will be enrolled in France between January 5 2004 and February 28 2005 by 825 gynecologists, members or not of the National Federation of Medical Gynecologists (FNCGM).
This study design is a historico-prospective with case randomization.
MISSION is conducted by a Theramex-Merck Laboratories initiative in collaboration with a WHO (World Health Organization) Collaborating Center for Public Health Aspects of Rheumatic Diseases and a multidisciplinary expert group.
Conclusion. First results of this study will contribute to better knowledge of women health.
http://hdl.handle.net/2268/20935

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Méthodologie de l’enquête MISSION.pdfPublisher postprint81.54 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.