Reference : Contributions to the development of a test-day model adjusted to New Zealand dairy cattle
Dissertations and theses : Master's dissertation
Life sciences : Animal production & animal husbandry
Life sciences : Genetics & genetic processes
http://hdl.handle.net/2268/20653
Contributions to the development of a test-day model adjusted to New Zealand dairy cattle
English
Vanderick, Sylvie mailto [Université de Liège - ULiège > Sciences agronomiques > Zootechnie >]
Sep-2004
Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux, ​Gembloux, ​​Belgium
Bioingénieur
X, 79, XVIII
Gengler, Nicolas mailto
Harris, Bevin
[en] test-day model ; New Zealand ; dairy
[en] A test-day model was developed in order to study the feasibility and the usefulness of a random regression test-day model based on dairy cattle data from New Zealand.
(Co)variance components were estimated first within breeds then across breeds for Holstein-Friesian and Jersey animals. Results from single breed analysis showed that there are several differences between the two main breeds of dairy cattle in New Zealand. This was confirmed with the genetic correlations below one (r²= 0.926 for milk in first lactation) for breed specific additive genetic effects provided by the across breeds analysis.
The specificity of the model used was first the capacity for taking account of these differences between breeds since more than one third of the dairy population are crossbred; and secondly the estimation of different breeding values considering each animal as a potential mate within each of the two breeds. From genetic evaluations, ranking changes in sires were observed by using the model with breed specific additive genetic effects and a model assuming the same breed composition for all animals.
This first investigation showed the opportunity to carry on more research in the way to develop an accurate test-day model permitting to evaluate the crossbred dairy cattle of New Zealand and to perform an optimal selection of animals in function of the mating strategy to apply.
[fr] Un modèle jour de test a été développé dans le but d’étudier la faisabilité et l’utilité d’un tel modèle utilisant des régressions aléatoires, basé sur des données provenant du cheptel laitier de Nouvelle-Zélande.
Des estimations des composantes de la (co)variance ont été réalisées pour les animaux Holstein et Jersey à l’intérieur de chacune de ces deux races et à travers celles-ci. Les résultats obtenus lors de l’analyse intra races ont mis en évidence plusieurs différences entre les deux principales races de Nouvelle-Zélande. Cette observation a d’ailleurs été confirmée - lors d’une analyse inter races - par des corrélations génétiques inférieures à 1 (r²=0,926 pour le lait en première lactation) pour l’effet génétique additif.
La spécificité du modèle proposé est, premièrement, sa capacité de tenir compte de ces différences entre races vu que plus d’un tiers de la population laitière est composé d’animaux croisés ; et deuxièmement qu’il considère chaque animal comme étant un reproducteur potentiel dans chacune des deux races, fournissant ainsi des valeurs d’élevage en fonction de la race. Les valeurs d’élevage des taureaux obtenues grâce à ce modèle ont été comparées à celles estimées à partir d’un modèle supposant les animaux identiques entre eux au niveau génétique; on a alors constaté des variations dans le classement de ces taureaux en fonction des valeurs d’élevage considérées.
Cette première étude ouvre des horizons pour poursuivre les recherches afin de développer un modèle efficace permettant d’évaluer le cheptel laitier de Nouvelle-Zélande et de sélectionner ainsi, de manière optimale, les animaux en fonction de la stratégie d’accouplement voulue.
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/2268/20653

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Thèse.pdfAuthor postprint659.25 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.