Reference : Représenter la connaissance en linguistique. Observations sur l’édition de matériaux ...
Dissertations and theses : Post doctoral thesis
Arts & humanities : Languages & linguistics
http://hdl.handle.net/2268/204408
Représenter la connaissance en linguistique. Observations sur l’édition de matériaux et sur l’analyse syntaxique
French
Mazziotta, Nicolas mailto [Université de Liège > Département de langues et littératures romanes > Linguistique synchronique du français >]
9-Dec-2016
Université Paris Ouest Nanterre – La Défense, ​Nanterre, ​​France
Habilitation à diriger des recherches
Kahane, Sylvain
Bertin, Annie
Polguère, Alain
Stein, Achim
Swiggers, Pierre
Schøsler, Lene
[fr] Syntaxe ; Sémiotique ; Diagrammes ; Édition de texte ; Dépendance
[en] Syntax ; Semiotics ; Diagrams ; Edition ; Dependency
[fr] En linguistique, les connaissances sont souvent représentées dans des éditions de matériaux (éditions de textes ou répertoires structurés) et des diagrammes, auxquels on donnera le nom d'inscriptions de la connaissance. Ces dernières posent trois questions fondamentales. Premièrement, comment les lire ? Le premier chapitre est centré sur les conventions de représentation et l'organisation de l'information au sein des éditions de matériaux et des diagrammes syntaxiques. Deuxièmement, comment choisir ce qui sera inscrit ? Ce chapitre étudie la question de la sélection de la partie des données et de l'analyse qui est représentée dans les inscriptions. Une opération de réduction est toujours nécessaire et accompagne le choix de ce qui est explicité. La question de la sélection porte aussi sur la formalisation de l'encodage de la connaissance, car les structures choisies pour ce faire conditionnent ce qui peut être représenté. Troisièmement, comment les inscriptions permettent-elles de découvrir davantage ? Se focalisant sur l'utilisation des diagrammes, le troisième chapitre montre que ces derniers sont primordiaux pour construire de nouvelles connaissances, tant à propos des données que de la théorie. Les diagrammes rendent également possible l'étude des rapports entre les structures formelles des inscriptions. Suite à ces trois chapitres, un quatrième, transversal, est dédié aux inscriptions numériques des connaissances, qui renouvellent les réponses qu'on peut apporter à toutes ces questions.
[en] In the field of linguistics, knowledge is often represented by the means of edited data (textual editions or structured databases) and diagrams. These representations can be called inscriptions of knowledge. They suggest three core questions. First of all, how to read them? The first chapter investigates the conventions at use to represent and organize information in edited data and syntactic diagrams. Secondly, how to choose what has to be inscribed? This chapter focuses on how only a part of data and analyses is represented in the inscriptions. An operation of reduction is always necessary and it accompanies the choices about what has to be represented. The choice of the formal structure used for encoding the inscription acts as a major constraint on what can and what cannot be inscribed. Thirdly, how do inscriptions allow us to discover more? This chapter is centered on the use of diagrams to unveil new knowledge about the facts and the theory. It is also shown that diagrams make it possible to investigate the relationships between formal structures themselves. A fourth chapter investigates digital inscriptions, showing how the use of the computer allows us to reevaluate the answers to all the aforementioned questions.
Researchers
http://hdl.handle.net/2268/204408

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Mazziotta-HDR-20161216.pdfVersion corrigée (coquilles) 20161219Publisher postprint2.76 MBView/Open

Additional material(s):

File Commentary Size Access
Open access
slides.pdfExposé de soutenance (non autonome)2.73 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.