Available on ORBi since
15 June 2016
Master’s dissertation (Dissertations and theses)
Militer pour et sur Internet. L'adhésion au Parti Pirate belge
Macq, Hadrien 
2015
 

Files


Full Text
MACQ H. (2015), Militer pour et sur Internet. L'adhésion au Parti Pirate belge.pdf
Author postprint (1.51 MB)

All documents in ORBi are protected by a user license.

Send to



Details



Keywords :
adhésion partisane; démocratie numérique; parti pirate; militantisme distancié; militantisme 2.0; démocratie 2.0; participation numérique
Abstract :
[fr] Suède, le 7 juin 2009. Aux élections européennes, un parti politique vient de créer la surprise. Il s’agit du Piratpartiet, fondé à peine trois ans plus tôt et qui vient de récolter sept pourcents des suffrages, obtenant de la sorte un élu au Parlement. Ce parti, créé avant tout pour défendre une autre idée de la propriété intellectuelle, fait rapidement plusieurs dizaines d’émules à travers le monde, y compris en Belgique. La base de leurs revendications est invariable : réforme du droit d’auteur, abolition du brevet sur le vivant et le logiciel, meilleure défense des données privées. Les partis pirates se distinguent également par une utilisation intensive des nouvelles technologies de l’information et de la communication, tant dans leur communication vers l’extérieur que dans leur gestion interne. L’apparition de tels partis sur la scène politique peut être mise en perspective avec deux tendances plus larges au sein des sociétés occidentales. D’une part, Internet s’est petit à petit constitué en tant qu’enjeu politique à part entière, questionnant le système politique sur son mode de gouvernance et son degré de régulation. D’autre part, les pratiques d’engagement se sont progressivement transformées jusqu’à inciter les organisations politiques traditionnelles à s’adapter aux volontés des supposés néo-militants. Dans ce cadre, les partis politiques ont notamment pu s’appuyer sur Internet pour offrir un mode de participation plus souple et plus à même d’attirer de nouveaux adhérents. Cette tendance serait d’ailleurs arrivée à son zénith avec l’émergence de « cyber-partis », basant une grande partie de leur structure sur l’usage des réseaux télématiques. C’est dans cette optique que s’inscrit cette étude, avec pour objectif plus particulier d’interroger les impacts d’Internet sur la dynamique d’adhésion partisane. La question posée est la suivante : quel rôle Internet joue-t-il dans l’adhésion au Parti Pirate belge ? A partir de ce cas, ce sont les perspectives plus larges de l’adhésion aux cyber-partis et des pratiques contemporaines d’engagement qui peuvent être envisagées. De cette manière, il est possible d’apporter certaines réponses au renouvellement des questionnements en science politique engendré par le Web, concernant notamment la participation politique et l’organisation des partis.
Disciplines :
Political science, public administration & international relations
Author, co-author :
Macq, Hadrien  ;  Université de Liège > Département de science politique > Politique et norme
Language :
French
Title :
Militer pour et sur Internet. L'adhésion au Parti Pirate belge
Defense date :
September 2015
Number of pages :
77
Institution :
ULiège - Université de Liège
Degree :
Master en sciences politiques, orientation générale à finalité spécialisée en relations internationales
Promotor :
Grandjean, Geoffrey  ;  Université de Liège - ULiège > Cité
Jury member :
Jacquemain, Marc ;  Université de Liège - ULiège > Département des sciences sociales
Erpicum, Martin ;  Université de Liège - ULiège > Département de science politique

Statistics


Number of views
256 (36 by ULiège)
Number of downloads
343 (39 by ULiège)

Bibliography


Similar publications



Contact ORBi