Reference : Aménorhée primaire : le point de vue endocrinien
Scientific conferences in universities or research centers : Scientific conference in universities or research centers
Human health sciences : Endocrinology, metabolism & nutrition
http://hdl.handle.net/2268/198195
Aménorhée primaire : le point de vue endocrinien
French
[en] Primary amenorrhea: the point of vue of the endocrinologist
VALDES SOCIN, Hernan Gonzalo mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Service d'endocrinologie clinique >]
7-Jun-2016
National
GLEM de Gynécologie
7 juin 2016
Prof Nisolle
Liège
Belgique
[fr] amenorrée ; kisspeptin ; GnRH ; kallmann ; hypogonadisme ; hCG
[en] amenorrhea ; kisspeptin ; GnRH ; hypogonadism ; hCG ; Pasqualini syndrome ; LH deficiency ; fertile eunuch syndrome
[en] Aménorhhée primaire : le point de vue endocrinien

Dr Hernan Valdés-Socin
Chef de Clinique. Service d’Endocrinologie. CHU de Liège

Résumé
L’alternance de la phase folliculaire et lutéale ovarienne, s’accompagne d’une variation de la sécrétion oestroprogestative déterminant le cycle menstruel de l’utérus. Les différentes perturbations pouvant toucher les circuits hypothalamiques (neurones à kisspeptines, neurones a GnRH), le fonctionnement hypophysaire et son contrôle des différentes glandes endocrines, les anomalies acquises et génétiques des ovaires (syndrome de Turner, insuffisance ovarienne primaire,etc) et de l’utérus (syndrome d’Asherman, Syndrome de Rokytanski, etc) peuvent déterminer selon les cas une aménorrhée primaire ou secondaire. L’aménorrhée primaire est définie par l’absence de ménarche chez une fille arrivée à l’âge de 16 ans alors que l’aménorrhée secondaire est l’absence de menstruation depuis plus de 3 mois, chez une patiente antérieurement bien réglée.
Nous discutons et résumons ici les différentes étiologies d’aménorrhée primaire et secondaire, ainsi que leur prise en charge. La disponibilité récente au CHU de Liège d’un panel de 16 gènes responsables d’hypogonadisme hypogonadotrope nous a permis d’approfondir la recherche sur les causes du syndrome de Kallmann et de l’hypogonadisme hypogonadotrope normosmique.

Références

H. Valdes-Socin , F.G. Debray, A.S. Parent, M.C. Lebrethon, J.P. Bourguignon, V. Bours A. Beckers. Comment je diagnostique un hypogonadisme hypogonadotrope congénital isolé? Rev Med Liège 2010 Nov;65(11):634-41
Valdes-Socin H, Rubio Almanza M, Tomé Fernández-Ladreda M, Debray FG, Bours V, Beckers A. Reproduction, Smell and Neurodevelopmental disorders: Genetic defects in different hypogonadotropic hypogonadal syndromes. Frontiers in Endocrinology 2014 (5) 109 1-8.
Valdes-Socin H, Beckers A. El síndrome de Pasqualini. Medicina (B Aires). 2015;75(1):53-8.
B. González Aguilera, P. Syrios, R. Gadisseur, F. Luyckx, E. Cavalier, A. Beckers, H. Valdes-Socin. Persistent low levels of serum hCG due to heterophilic mouse antibodies: an unrecognized pitfall in the diagnosis of trophoblastic disease. Gynecology Endocrinology 2015 Jun;32(6):439-41.
H. Valdes-Socin, Fg. Debray, C. Libioulle, A. Pintiaux, As. Parent, V. Corman, K. Gellner, V. Geenen, L. Vroonen, V. Dideberg, V. Bours, A. Beckers. Caractérisation clinique, neuroendocrinienne, génétique et résultats thérapeutiques dans le syndrome de Kallmann et de l’hypogonadisme normosmique idiopathique: expérience liégeoise. Annales d'Endocrinologie - 32ème congrès de la société Française d'Endocrinologie 2016. Bordeaux. France.
H. Valdes-Socin (Dr), A. Verloesb , Fg. Debrayc , C. Libioullec , A. Pintiauxd , P. Maquet, A. Beckers) Le Syndrome de De Morsier : une cause congénitale méconnue d’hypopituitarisme. Annales d'Endocrinologie - 32ème congrès de la société Française d'Endocrinologie 2016. Bordeaux. France
http://hdl.handle.net/2268/198195

File(s) associated to this reference

Additional material(s):

File Commentary Size Access
Open access
ValdesSocin&al.FrontiersEndocrinology2014.pdf570.96 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.