Reference : Le pari de la « Barrière des Pays-Bas » : chronique d’un échec politique et culturel ...
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a book
Arts & humanities : History
http://hdl.handle.net/2268/198169
Le pari de la « Barrière des Pays-Bas » : chronique d’un échec politique et culturel annoncé
French
Lanneau, Catherine mailto [Université de Liège > Département des sciences historiques > Hist. de la Belgique et de ses relat. internat. (19è et 20è) >]
In press
Répression, réforme et ordre nouveau à l’époque des révolutions
Fickers, Andreas
Franz, Norbert
Laux, Stephan
P.I.E. Peter Lang
Etudes luxembourgeoises
Yes
Yes
International
Bruxelles
Belgique
Colloque international « Repression, Reform und Neuordnung im Zeitalter der Revolutionen : die Folgen des Wiener Kongresses für Westeuropa / Répression, réforme et ordre nouveau à l’époque des révolutions : les conséquences du Congrès de Vienne pour l’Europe occidentale »
10-12 juin 2015
Institut d’Histoire de l’Université du Luxembourg, en coopération avec le Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg et l’Institut Pierre Werner
Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
[en] Congress of Vienna ; [United] Kingdom of the Netherlands ; History of Belgium ; Common identity
[fr] Congrès de Vienne ; Royaume [Uni] des Pays-Bas ; Histoire de Belgique ; Identités collectives
[en] Parmi ses multiples dispositions tendant à canaliser une France perçue comme expansionniste, le congrès de Vienne a entériné la naissance d’un Royaume uni des Pays-Bas, amalgamant des territoires aujourd’hui répartis entre la Belgique, le Luxembourg et les actuels Pays-Bas. Qu’on y voie une barrière contre la France, une sentinelle plantée au nord ou un boulevard pour l’Europe, les Low countries ont un rôle stratégique majeur. Mais la logique militaire ne peut faire abstraction des hommes et les réalités politiques, religieuses, linguistiques conduiront, en 1830, à la fin d’une expérience que peu de diplomates considéraient d’ailleurs, dès ses prémisses, comme viable.
Dans cette contribution, nous entendons faire le point sur la période post-française dans l’actuelle Belgique. En quoi les années 1814-1830 ont-elles été une étape cruciale dans l’affirmation d’une identité nationale ou d’un patriotisme belge ? Pourquoi la politique de Guillaume Ier s’est-elle heurtée, dans les provinces méridionales, à une opposition plurielle et parfois paradoxale ? Pourquoi peut-on dire que les questions de liberté d’enseignement, de liberté religieuse et de liberté linguistique se sont intimement liées pour constituer la matrice des événements de 1830, une matrice alimentée bien sûr également par des revendications de nature économique ?
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/198169

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Lanneau_txtVienne.pdfAuthor preprint113.43 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.