Reference : Incapacité de travail prolongée. Revue des facteurs de risque professionnels et des s...
Scientific journals : Article
Social & behavioral sciences, psychology : Social, industrial & organizational psychology
Human health sciences : Public health, health care sciences & services
http://hdl.handle.net/2268/189115
Incapacité de travail prolongée. Revue des facteurs de risque professionnels et des stratégies d'intervention
French
[en] Long-term work disability. Occupational risk factors and intervention strategies: A review
Somville, Pierre mailto [Université de Liège > Département des sciences de la santé publique > Santé au travail et éducation pour la santé (STES) >]
Mairiaux, Philippe mailto [Université de Liège > Département des sciences de la santé publique > Département des sciences de la santé publique >]
Nov-2015
Archives des Maladies Professionnelles et de l'Environnement
ELSEVIER
76
5
458-467
Yes (verified by ORBi)
International
1775-8785
Paris
France
[en] return to work ; disability ; absenteism ; sick leave ; prevention ; intervention
[fr] Objectif
Dans le contexte du vieillissement de la population et du coût croissant de l’incapacité de travail et de l’invalidité, les autorités publiques prêtent une attention particulière au maintien dans l’emploi des travailleurs présentant des problèmes de santé. Afin d’envisager des stratégies visant à la réduction de la durée des incapacités et à la réintégration dans le milieu professionnel, le Service Public Fédéral belge Emploi et Travail a souhaité disposer d’un état des connaissances actualisé et fondé sur les preuves scientifiques en la matière.
Méthodes
La présente synthèse repose sur une revue de littérature des articles publiés en langue anglaise entre 2001 et 2011 extraits de la base de données MEDLINE. La première partie traite des facteurs de risque d’une incapacité prolongée alors que la seconde reprend les moyens de prévention et stratégies d’intervention.
Résultats
Les facteurs de risque associés significativement à un arrêt de travail de plus longue durée sont une activité de travail à charge physique importante, des réactions de peur-évitement du mouvement et des facteurs psycho-sociaux d'origine professionnelle tels que l'insatisfaction au travail, le manque de contrôle, de soutien, les mauvaises relations avec les collègues, mais aussi la perception du travailleur lui-même quant à sa capacité de reprise du travail. Le dépistage précoce de ces barrières à la reprise du travail est donc souhaitable.
Concernant les stratégies d’intervention, la revue, limitée aux arrêts de travail pour lombalgie, confirme l’intérêt des modifications ergonomiques de l’environnement de travail et l’importance du caractère participatif de ces interventions. La communication entre les différents acteurs du retour au travail (les cliniciens, les médecins du travail, l’employeur, le système d’assurance et le travailleur lui-même) représente un facteur déterminant dans le succès des interventions de réintégration professionnelle. Enfin, pour les métiers physiquement lourds, l’accès systématique à un travail adapté transitoire semble représenter une piste intéressante.
[en] Purpose of the study
In the context of the general population aging and the increasing cost of work disability, public authorities pay special attention to the employability of workers with health problems. In order to consider strategies for reducing the duration of disability and promoting the return-to-work, the Belgian Federal Public Service Work and Employment wished to have an update of the available scientific evidence on this topic.
Methods
This literature review is based on articles published in English between 2001 and 2011 and extracted from the MEDLINE database. The review first part deals with long term incapacity risk factors while the second one describes evidence as regards prevention measures and intervention strategies.
Results
Some risk factors significantly associated with long term disability have been identified: being employed in heavy jobs, fear-avoidance reactions and psychosocial occupational factors such as job dissatisfaction, lack of work control, insufficient support, poor relationships with colleagues, but also the worker own perception of his ability to return to work. Early detection of these perceived barriers to return to work is needed.
With regard to intervention strategies, the review, limited to low back pain associated work absences, supports the interest of ergonomic changes in the working environment and the importance of participative interventions. The communication between the return to work actors (i.e. clinical physicians, occupational physicians, employers, insurers and the worker himself) is a key factor in the success of the intervention. Finally, in heavier workload occupations, promoting a systematic access to a transitory light duty position appears to be an interesting guideline.
SPF Emploi Travail et Concertation sociale
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/189115
10.1016/j.admp.2015.03.005

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
ADMP-D-14-00103R1.pdfversion après reviewAuthor postprint1.43 MBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.