Available on ORBi since
22 October 2015
Doctoral thesis (Dissertations and theses)
Rôle du gorille des plaines de l’Ouest (Gorilla gorilla gorilla) dans la régénération des forêts denses humides et interaction avec l’exploitation sélective de bois d’oeuvre
Haurez, Barbara 
2015
 

Files


Full Text
PhD. Thesis B.Haurez_Finale+Annexe.pdf
Publisher postprint (9.57 MB)

All documents in ORBi are protected by a user license.

Send to



Details



Keywords :
Gorilla gorilla gorilla; Exploitation forestière; Dispersion des graines; Comportement de nidification; Conservation; Aménagement forestier; Timber exploitation; Seed dispersal; Nesting behavior; Forest management
Abstract :
[fr] Selon l'IUCN, le gorille des plaines de l'Ouest (Gorilla gorilla gorilla Savage & Wyman) est une espèce en danger critique d'extinction. Or il jouerait un rôle important dans la dynamique des forêts tropicales. En effet, son régime hautement frugivore et son importante masse corporelle lui confèrerait un rôle majeur en tant que disperseur des graines de nombreuses espèces végétales. En outre, en installant ses sites de nidification au sein d'habitats forestiers à canopée ouverte, il déposerait la majorité des graines dans des environnements qui semblent favorables à leur germination et à la croissance des plantules. Cependant, en raison de l'expansion de l'exploitation forestière en Afrique Centrale, les services écologiques assurés par le gorille pourraient être menacés. L'objectif de cette thèse est de caractériser les impacts de l'exploitation forestière sur les populations de gorilles et le rôle de celles-ci dans la régénération forestière post-exploitation. Les résultats montrent qu'une population viable de gorilles peut être maintenue en forêt exploitée de manière sélective (< 2 pieds ha-1). En effet, bien que les gorilles aient tendance à fuir les forêts en cours d'exploitation, leur densité en forêt exploitée atteint sa valeur initiale, voire un niveau supérieur, endéans l'année suivant l'arrêt de l'exploitation. La sélection préférentielle des zones forestières à canopée ouverte pour la nidification a été confirmée, avant et après l'exploitation. Le dépôt des graines au sein d'habitats présentant des conditions lumineuses favorables est donc validé, bien que l'utilisation préférentielle des trouées d'abattage et des pistes forestières n'ait pas été observée au cours de la période de suivi (une année après l'exploitation). Les graines de 59 espèces végétales ont été retrouvées dans des excréments de gorilles collectés pendant 20 mois. Un quart des ces espèces présentait un intérêt économique en raison de leur utilisation comme bois d'œuvre ou produits forestiers non-ligneux. Les unités fécales analysées contenaient entre une et six espèces différentes, et en moyenne 81,0 ± 107,8 graines intactes (0-566). Selon les espèces, les taux de germination ont varié de 0 à 100 %, avec une moyenne de 46 ± 36 %. Le gorille est le principal disperseur d'une espèce exploitée pour son bois d'œuvre, Dacryodes normandii. Durant la période de fructification, le gorille a consommé des fruits de cette espèce lors de 87,8 % des visites (durée moyenne de 85 ± 89 min.). L'impact du passage dans le tractus digestif a été évalué pour deux espèces, Santiria trimera et Chrysophyllum lacourtianum. Ces espèces présentaient des taux de germination supérieurs après ingestion, en raison de la suppression de la pulpe et de la scarification de la graine. En outre, un effet positif de la matière fécale sur le développement des plantules a été observé pour trois espèces étudiées, S. trimera, C. lacourtianum et Plagiostyles africana. Enfin, le développement des plantules est favorisé dans les sites de nidification, sites de dépôt des graines les plus fréquents. Deux espèces étudiées, S. trimera et D. normandii ont montré une croissance de deux à dix fois plus rapide dans les sites de nidification qu'en forêt à canopée fermée. Le gorille est donc impliqué dans un processus de dispersion dirigée. En conséquence, en l'absence de braconnage, les populations de gorille des plaines de l'Ouest semblent résilientes à l'exploitation sélective et jouent un rôle déterminant dans le processus de dispersion des graines, tant en termes quantitatifs que qualitatifs, dans les forêts exploitées. Des pistes d'amélioration de la gestion des forêts exploitées qui hébergent des gorilles ont été proposées dans le but de favoriser leur préservation au sein des forêts concédées. En particulier, la généralisation des pratiques d'exploitation à faible impact est souhaitable.
[en] According to the IUCN, the western lowland gorilla (Gorilla gorilla gorilla Savage & Wyman) is a critically endangered species. This species would play an important role in tropical forest dynamics. Indeed, its highly frugivorous diet and its large body mass would result in the implication of gorilla in the seed dispersal of many plant species. Moreover, by building its nest sites in open canopy forest, it would deposit the majority of seeds in habitats displaying potentially suitable light condition for their germination and for the subsequent seedling development. However, given the expansion of timber exploitation in Central Africa, ecological services dispensed by gorilla could be threatened. The objective of this thesis is to characterize the impacts of timber exploitation on gorilla populations and the role of these populations in forest regeneration after logging. The results demonstrate that a viable population of gorilla may be maintained in selectively logged forests (< 2 trees ha-1). Indeed, although gorillas tend to flee areas during timber exploitation activities, their density in logged forest reaches its initial value, or even a higher level, within one year after the end of logging. The preferential selection of open canopy forest areas for nesting was verified, before and after logging. The deposition of seeds in habitats providing favorable light conditions is therefore confirmed, even though the preference for tree fall gaps and forest skid trails was not observed in the course of the monitoring period (one year after logging). The seeds of 59 plant species were found in gorilla feces collected over a period of 20 months. A quarter of these species presented an economically value because of their use as timber or non-timber forest products. The analyzed fecal units contained between one and six different seed species, and on average 81.0 ± 107.8 intact seeds (0-566). Depending on the species considered, germination success varied from 0 to 100 %, with an average of 46 ± 36 %. The gorilla is the main disperser of a timber species, Dacryodes normandii. Over the fructification period, the gorilla consumed fruits of this species in 87.8 % of its visits (of an average length of 85 ± 89 min.). The impact of gut passage was evaluated for two tree species, Santiria trimera and Chrysophyllum lacourtianum. These species displayed higher germination successes after gorilla ingestion because of both pulp suppression and seed coat scarification. In addition, a positive effect of fecal matrix on seedling development was observed for three studied species, S. trimera, C. lacourtianum and Plagiostyles africana. Finally, the development of seedlings is favored in nesting sites, the most frequent seed deposition sites. Two studied species, S. trimera and Dacryodes normandii displayed a growth between two and ten times faster in nest sites than in closed canopy forest. Therefore, gorilla is implicated in directed seed dispersal. Consequently, when poaching is absent, western lowland gorilla populations seem to be resilient to selective logging and they play a critical role in the seed dispersal process, both quantitatively and qualitatively, in logged forests. Some recommendations to improve the management of logged forest that host gorilla populations were proposed in order to favor their preservation within logging concessions. In particular, the generalization of reduced impact logging practices is advisable.
Disciplines :
Life sciences: Multidisciplinary, general & others
Author, co-author :
Haurez, Barbara ;  Université de Liège > Ingénierie des biosystèmes (Biose) > Laboratoire de Foresterie des régions trop. et subtropicales
Language :
French
Title :
Rôle du gorille des plaines de l’Ouest (Gorilla gorilla gorilla) dans la régénération des forêts denses humides et interaction avec l’exploitation sélective de bois d’oeuvre
Alternative titles :
[en] Role of western lowland gorilla (Gorilla gorilla gorilla) in the regeneration of rainforests and interaction with selective timber exploitation
Defense date :
05 November 2015
Number of pages :
133
Institution :
ULiège - Université de Liège
Degree :
Docteur en Sciences Agronomiques et Ingénieurie Biologique
Promotor :
Doucet, Jean-Louis ;  Université de Liège - ULiège > Département GxABT > Gestion des ressources forestières et des milieux naturels
President :
Aubinet, Marc ;  Université de Liège - ULiège > Département GxABT > Biosystems Dynamics and Exchanges (BIODYNE)
Jury member :
Vermeulen, Cédric ;  Université de Liège - ULiège > Département GxABT > Gestion des ressources forestières et des milieux naturels
Lejeune, Philippe ;  Université de Liège - ULiège > Département GxABT > Gestion des ressources forestières et des milieux naturels
Huynen, Marie-Claude ;  Université de Liège - ULiège > Département de Biologie, Ecologie et Evolution > Biologie du comportement - Ethologie et psychologie animale
Michel, Baudouin ;  Université de Liège - ULiège > Département GxABT
Hardy, Olivier
Culot, Laurence
Abernethy, Katharine
Funders :
Fonds de la Recherche Scientifique (Communauté française de Belgique) - F.R.S.-FNRS, Fondation pour Favoriser la Recherche Scientifique en Afrique, Fonds Léopold III, ERAIFT, Wallonie Bruxelles International, Fédération Wallonie Bruxelles

Statistics


Number of views
563 (108 by ULiège)
Number of downloads
1036 (88 by ULiège)

Bibliography


Similar publications



Contact ORBi