Reference : Une épée pour saint Pierre ? Les princes Valois d'Anjou et le Grand Schisme d’Occident
Scientific journals : Article
Arts & humanities : History
http://hdl.handle.net/2268/184261
Une épée pour saint Pierre ? Les princes Valois d'Anjou et le Grand Schisme d’Occident
French
[en] A Sword for Saint Peter? The Valois d'Anjou Princes and the Great Western Schism
Masson, Christophe mailto [Université de Liège > Transitions/Dép.de rech.sur le M.Â. tardif & la 1è Modernité > Transitions/Dép.de rech.sur le M.Â. tardif & la 1è Modernité >]
2015
Moyen Age: Revue d'Histoire et de Philologie
De Boeck & Larcier
CXX
I
Le pouvoir par les armes, le pouvoir par les idées
71-81
Yes
International
0027-2841
1782-1436
Louvain-la-Neuve
Belgique
[en] Medieval History ; Great Western Schism ; Avignon ; Rome ; Anjou ; Papacy
[fr] Histoire médiévale ; Grand Schisme d'Occident ; Avignon ; Rome ; Anjou ; Papauté
[en] At the time of the Great Western Schism, the dukes of Valois d’Anjou tried several times to establish themselves in the Kingdom of Naples, vassal to the Holy See. With the support of the Avignon popes, they received regular financial aid in addition to the concession of the royal title. If this recognition allowed them to legitimize their war of conquest and thereby reconcile the backing of many Neapolitan feudal lords, it came with the duty of throwing the pope in Rome under the throne of Saint Peter. However, in spite of promises made in this guise, the Dukes of Anjou showed little inclination to direct its army toward Lazio. In sum, if the justification at the basis of all of the Angevine military campaigns was indispensable for their existence, it was of little factual consequence.
[fr] À l’époque du Grand Schisme d’Occident, les ducs Valois d’Anjou tentèrent à plusieurs reprises de s’établir dans le royaume de Naples, vassal du Saint-Siège. Bénéficiant du soutien des papes d’Avignon, ils en reçurent de régulières aides financières en même temps que la concession du titre royal. Cette reconnaissance, si elle leur permit de légitimer leur guerre de conquête et, à ce titre, de se concilier de nombreux soutiens parmi les feudataires napolitains, s’accompagnait d’un devoir, celui de jeter le pape de Rome à bas du trône de saint Pierre. Or, malgré les promesses faites en ce sens, les ducs d'Anjou ne se montrèrent que peu enclins à diriger leurs troupes vers le Latium. En somme, la justification qui avait été à la base de toutes les campagnes militaires angevines, si elle fut indispensable à leur réalisation matérielle, n’eut guère de prolongement dans les faits.
Transitions (Département de recherches sur le Moyen Âge tardif & la première Modernité) - Transitions
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/184261

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Art. Une épée pour saint Pierre.pdfPublisher postprint587.5 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.