Reference : Effet de l’âge sur l’encodage en mémoire épisodique en fonction de l’expérience recol...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Social & behavioral sciences, psychology : Theoretical & cognitive psychology
Social & behavioral sciences, psychology : Neurosciences & behavior
http://hdl.handle.net/2268/178481
Effet de l’âge sur l’encodage en mémoire épisodique en fonction de l’expérience recollective à la reconnaissance: étude en IRMf
French
[en] Effetc of age on episodic memory encoding depending on recollective experience at retrieval: fMRI study
François, Sarah mailto [Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie : cognition et comportement > Neuropsychologie > >]
Angel, Lucie [Université François-Rabelais de Tours > Département de psychologie > > >]
Salmon, Eric mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences cliniques > Neuroimagerie des troubles de la mémoire et révalid. cogn. >]
Bastin, Christine mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences cliniques > Neuroimagerie des troubles de la mémoire et révalid. cogn. >]
Collette, Fabienne mailto [Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie : cognition et comportement > Neuropsychologie >]
2014
Yes
International
Journée d'Hiver de la Société de Neuropsychologie de Langue Française
5 décembre 2014
Paris
France
[en] Episodic memory ; Subsequent memory effect ; Encoding ; Ageing ; fMRI ; Recollection/Familiarity
[fr] Mémoire épisodique ; Encodage ; Vieillissement ; IRMf ; Recollection/Familiarité
[en] Introduction. Il est désormais communément admis que l'avancée en âge s'accompagne d'un déclin
en mémoire épisodique. Plus précisément, il semblerait que, contrairement aux processus de
familiarité, les processus de recollection soient particulièrement touchés (a). Chez les sujets âgés,
l'encodage semble requérir une activation préfrontale bilatérale lorsqu'il est réussi, tandis que chez
les sujets jeunes cette activation est latéralisée à gauche (b). Dans cette étude, nous nous sommes
intéressés aux différences d'activité cérébrale entre participants jeunes et âgés lors de l'encodage en
fonction du statut attribué à l'item au moment de la reconnaissance (Recollection ou Familiarité).
Méthodologie. Vingt sujets jeunes (entre 19 et 29 ans) et 19 sujets âgés (entre 60 et 78 ans) ont été
confrontés, lors d'un examen en IRMf, à des stimuli visuels représentant des objets à propos desquels
ils devaient effectuer des jugements de taille. Lors d'une seconde phase, on présentait à nouveau
aux volontaires les stimuli de la phase d'encodage ainsi que des items distracteurs. Il leur était
demandé de déterminer lesquels étaient nouveaux et lesquels avaient été présentés précédemment.
Parmi ces derniers, les participants effectuaient également un jugement de type Recollection-
Familiarité. Les analyses statistiques ont été réalisées au moyen du logiciel SPM8, avec un plan
évènementiel comparant les modifications d’activité cérébrale entre nos deux groupes de sujets lors
de l’encodage (1) pour les items ayant donné lieu à un processus de recollection lors de la phase de
reconnaissance par rapport à ceux associés à de la familiarité (processus de Recollection), (2) pour
les items associés à de la familiarité lors de la reconnaissance par rapport à ceux non-reconnus
(processus de Familiarité).
Résultats. La mise en jeu de processus de recollection lors de la récupération est spécifiquement
associée lors de l'encodage, chez les sujets âgés à des augmentations d'activité au niveau du gyrus
frontal moyen droit, des gyri cingulaire et paracingulaire médians gauches, ainsi qu'au niveau du
précuneus de manière bilatérale. Par contre, aucune activité cérébrale plus importante lors de
l’encodage n’était observée dans le groupe de sujets âgés pour les items ayant induit un processus
de familiarité lors de la récupération
Discussion. Parmi ces régions, le précuneus semble intervenir pour favoriser des processus
compensatoires permettant aux seniors d’améliorer la richesse de l’encodage, ainsi qu’il a été
précédemment suggéré pour les processus de recollection lors de la récupération(c). Au contraire, les
processus de familiarité, moins exigeants en ressources attentionnelles, ne semblent pas recruter de
tels processus de compensation.
Références
(a) Bugaiska, A., Clarys, D., Jarry, C., Taconnat, L., Tapia, G., Vanneste, S., & Isingrini, M. (2007). The effect of
aging in recollective experience: the processing speed and executive functioning hypothesis.
Consciousness and Cognition, 16(4), 797-808. doi: 10.1016/j.concog.2006.11.007
(b) Duverne, S., Motamedinia, S., & Rugg, M. D. (2009). The relationship between aging, performance, and the
neural correlates of successful memory encoding. Cerebral Cortex, 19(3), 733-744. doi:
10.1093/cercor/bhn122
(c) Angel, L., Bastin, C., Genon, S., Balteau, E., Phillips, C., Luxen, A., . . . Collette, F. (2013). Differential effects
of aging on the neural correlates of recollection and familiarity. Cortex, 49(6), 1585-1597. doi:
10.1016/j.cortex.2012.10.002
Centre de Recherches du Cyclotron - CRC
http://hdl.handle.net/2268/178481

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.