Reference : L’Avocat général Colomer estime que le refus partiel de livrer opposé par un laborato...
Scientific journals : Article
Case briefs/Comments on statutes or statutory instruments
Law, criminology & political science : European & international law
Law, criminology & political science : Economic & commercial law
http://hdl.handle.net/2268/167995
L’Avocat général Colomer estime que le refus partiel de livrer opposé par un laboratoire à des grossistes en vue d’assécher le commerce parallèle n’est pas un abus per se, mais l’intention manifestement anticoncurrentielle crée une forte présomption d’abus
French
Sibony, Anne-Lise mailto [Université de Liège - ULiège > Département de droit > Droit matériel européen >]
2008
Concurrences
Institut de Droit de la Concurrence (France)
2
114-116
Yes (verified by ORBi)
International
1773-9578
Paris
France
[fr] REFUS DE CONTRACTER ; COMMERCE PARALLÈLE
[fr] Conclusions de l’avocat général D. Ruiz-Jarabo Colomer, 1er avril 2008, Lélos e.a./Glaxosmithkline, C468/06 à C478/06 L’Avocat général Colomer estime que le refus
partiel de livrer opposé par un laboratoire à des
grossistes en vue d’assécher le commerce
parallèle n’est pas un abus per se, mais
l’intention manifestement anticoncurrentielle
crée une forte présomption d’abus
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/2268/167995

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Chronique_Pratiques_unilaterales_2008_2.pdfPublisher postprint240.74 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.