Reference : Évaluation des effets de la formation et de la supervision de services d'aide aux fam...
Scientific congresses and symposiums : Poster
Social & behavioral sciences, psychology : Treatment & clinical psychology
http://hdl.handle.net/2268/167868
Évaluation des effets de la formation et de la supervision de services d'aide aux familles qui accompagnent des personnes atteintes d¿une maladie de type Alzheimer
French
Marquet, Manon mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies Cliniques et Systèmes Humains > Psychologie de la sénescence >]
Missotten, Pierre mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies Cliniques et Systèmes Humains > Psychologie de la sénescence >]
Charlot, Valentine [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies Cliniques et Systèmes Humains > Psychologie de la sénescence >]
Hanoteau, Catherine mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies Cliniques et Systèmes Humains > Psychologie de la sénescence >]
Adam, Stéphane mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies Cliniques et Systèmes Humains > Psychologie de la sénescence >]
15-May-2014
No
No
International
10ème CONGRÈS INTERNATIONAL FRANCOPHONE DE GERIATRIE ET GERONTOLOGIE
14-16 mai 2014
Palais des Congrès - Liège
Belgique
[en] démence ; aidants professionnels ; intervention non pharmacologique
[fr] Introduction : Il est nécessaire de développer des interventions visant à aider les professionnels qui accompagnent des personnes âgées (atteintes ou non de démence). Les programmes existants sont néanmoins essentiellement destinés aux aidants en milieu institutionnel.
Objectif : Évaluer, au niveau de différents paramètres (âgisme, connaissances sur la maladie d’Alzheimer, sentiment de compétence, satisfaction professionnelle, burnout, stratégies de coping), l’efficacité d’une intervention destinée à des aidants professionnels à domicile.
Méthodologie : 17 aides familiales ont bénéficié d’une formation et de supervisions visant à améliorer leurs connaissances sur les démences et à les aider à mettre en place des stratégies de résolution de problèmes face aux difficultés rencontrées dans leur pratique, et ceci, afin de favoriser une vision moins stigmatisante de la maladie d’Alzheimer. Différents auto-questionnaires ont été complétés par les participantes avant et après l’intervention.
Résultats : Les analyses statistiques indiquent que l’intervention permet de diminuer l’âgisme des aidantes, d’améliorer leurs connaissances sur la maladie d’Alzheimer, leur sentiment de compétence et leur satisfaction vis-à-vis de leurs tâches professionnelles.
Conclusion : L’intervention est efficace puisqu’elle atteint ses objectifs initiaux. Ces résultats encouragent non seulement la formation des aidants professionnels à domicile mais aussi l’évaluation de l’efficacité des interventions proposées, à la fois auprès des aidants professionnels, informels et des personnes accompagnées. En effet, sur base de la littérature [Avorn & Langer, 1982 ; Coudin & Alexopoulos, 2010], nous faisons l’hypothèse que l’amélioration des connaissances et la diminution de l’âgisme réduisent le risque d’induire des comportements de dépendance chez les personnes accompagnées. Ce constat est important compte tenu du rôle des aides familiales, à savoir aider les personnes âgées (atteintes ou non de démence) qui présentent des difficultés dans la réalisation des activités (instrumentales) de la vie quotidienne afin qu’elles restent le plus longtemps possible à leur domicile.
Fonds de la Recherche Scientifique (Communauté française de Belgique) - F.R.S.-FNRS
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/167868

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
poster CIFGG Liège mai 2014.pdfPublisher postprint1.41 MBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.