Reference : La relation partenariale sous l'angle de la confiance : de l'autonomisation à la capa...
Dissertations and theses : Doctoral thesis
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/164033
La relation partenariale sous l'angle de la confiance : de l'autonomisation à la capacitation
French
Remy, Céline mailto [Université de Liège - ULiège > Institut des sciences humaines et sociales > Sociologie de l'action publique et des problèmes du travail >]
15-Apr-2014
Université de Liège, ​Liège, ​​Belgique
Docteur en sciences politiques et sociales, option sociologie
Orianne, Jean-François mailto
Pichault, François mailto
[fr] partenariats publics-privés ; services publics de l'emploi ; opérateurs privés ; confiance ; capacitation ; registres de justification
[fr] La thèse a pour objet d’étude les partenariats publics-privés (PPP) dans le champ de l’emploi et, plus précisément, la relation partenariale entre les services publics de l’emploi (SPE) et les opérateurs privés d’insertion socioprofessionnelle (marchands et non-marchands). Trois questions de recherche nous intéressent tout particulièrement : 1) comment la relation partenariale se construit-elle ? 2) comment est-elle vécue par les partenaires ? et, 3) que produit-elle comme effet(s) en termes d’autonomisation et de capacitation pour les parties-prenantes ? L’objectif de la thèse consiste à comprendre les processus d’autonomisation et de capacitation d’un partenariat pour voir dans quelle mesure un lien existe entre ceux-ci. Pour ce faire, trois terrains de recherche ont été réalisés au sein de SPE, dont deux en Belgique (Actiris et le Forem) et un en Suisse (Office Cantonal pour l’Emploi). Les données empiriques sont récoltées à partir d’un travail intense d’observation des pratiques des acteurs et la réalisation d’entretiens semi-directifs, de type compréhensif, avec les agents des SPE et les opérateurs privés (N= 83). Les données sont analysées à l’aune des théories de la justification, d’une sociologie de la confiance et d’une sociologie de la capacitation. Nos analyses révèlent la cartographie cognitive des agents des SPE lors du processus de sélection des opérateurs privés pour l’établissement de PPP. Par l’étude approfondie de la relation partenariale, nous observons un impact de la dynamique interne du partenariat sur l’autonomisation de celui-ci. Par ailleurs, nous remarquons que les variables de contexte – à travers les techniques de génération et de gestion du PPP – ont, par des combinaisons spécifiques, une influence sur l’autonomisation et la capacitation du partenariat. Contrairement à notre hypothèse initiale - selon laquelle les processus d'autonomisation et de capacitation se développent de façon parallèle - il apparaît dans notre analyse que ceux-ci ne sont pas liés de façon automatique. En effet, ils peuvent être inversément proportionnels au sens où un partenariat autonomisé peut être peu capacitant ou, à l’inverse, peu autonomisé et fortement capacitant pour les membres qui le composent.
http://hdl.handle.net/2268/164033

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Résumé thèse et TM_vo.pdfAuthor postprint75.16 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.