Reference : Couples Homosexuels et Familles Homoparentales. Défis, Ressources et Perspectives pou...
Scientific journals : Article
Social & behavioral sciences, psychology : Treatment & clinical psychology
http://hdl.handle.net/2268/153408
Couples Homosexuels et Familles Homoparentales. Défis, Ressources et Perspectives pour la Thérapie Systémique
French
D'Amore, Salvatore mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Clinique systémique et psychopathologie relationnelle >]
Miscioscia, Marina mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Clinique systémique et psychopathologie relationnelle >]
Scali, Thérèse mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Clinique systémique et psychopathologie relationnelle >]
Haxhe, Stéphanie mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains >]
Bullens, Quentin mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Clinique systémique et psychopathologie relationnelle >]
2013
Thérapie Familiale
Médecine et hygiène
34
1
69-84
Yes (verified by ORBi)
International
0250-4952
2235-2112
Genève
Switzerland
[fr] Les couples et les familles avec partenaires et parents LGBT (lesbiens, gays, bisexuels, transgenres) sont souvent passés sous silence dans l’approche systémique. Ce silence trouve ses racines dans l’hétérocentrisme qui a influencé la définition de couple, de famille et de relations familiales ainsi que de leur « normalité » vs « pathologie ». Qu’on soit chercheur ou clinicien, il est intéressant de prendre en considération l’impact de l’homophobie, de l’hétérosexisme, de l’hétéronormativité dans la vie quotidienne de ces couples, de ces familles et de leurs enfants. En particulier dans la consultation clinique, il semble important d’en évaluer leur degré de stress, d’ambiguïté relationnelle, d’homonégativité intériorisée ainsi que de support social. Nous réfléchirons aussi sur les atouts et les limites des modèles majeurs de thérapie de couple et de famille dans le travail thérapeutique ainsi que sur la nécessité d’envisager des pistes dans la formation du futur thérapeute sur les questions LGBT. Formation qui pourrait être basée sur le modèle de la diversité comme modèle inclusif des différences familiales et relationnelles contemporaines.
http://hdl.handle.net/2268/153408

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
TF D'Amore et al.pdfAuthor preprint197.13 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.