Reference : L'insularisation comme mode de transition, le cas de l'agriculture de conservation en...
Parts of books : Contribution to collective works
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/151457
L'insularisation comme mode de transition, le cas de l'agriculture de conservation en Région Wallonne
French
Vankeerberghen, Audrey mailto [Université de Liège - ULiège > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) >]
Dannevoye, Bastien mailto [Université de Liège - ULiège > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) >]
Stassart, Pierre M mailto [Université de Liège - ULiège > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) >]
2014
Sociologie des grandes cultures, au coeur du modèle industriel agricole
de Raymond, Antoine
Goulet, Frédéric
Quae
Yes
Paris
France
[fr] Transition ; Agriculture sans labour ; Agriculture de conservation des sols ; Socilologie Innovation ; Ecologisation agriculture ; agroécologie sol
[en] transition ; zero tillage ; Conservation agriculture ; Innovation sociology ; Ecologisation ; soil agroecology
[fr] Bien que peu connue du grand public, l'agriculture de conservation est un modèle qui se développe aujourd'hui dans les systèmes de grandes cultures de nombreux pays et qui gagne peu à peu la reconnaissance d'institutions publiques . L'agriculture de conservation vise à un meilleur respect de la vie du sol à travers trois principes : la réduction du travail du sol (techniques sans labour), la couverture permanente des sols et des rotations de cultures adaptées. En Europe, l’agriculture de conservation a connu un intérêt croissant à partir du milieu des années 1990. En Région wallonne (Belgique) les surfaces en non-labour représenteraient 15-20% de l’assolement en céréales d’hiver et moins de 10% pour les autres cultures (Greenotec 2012).
Ce chapitre adresse la question des modalités de transition des agriculteurs wallons vers ce mode de production. Pour traiter cette problématique, nous nous appuyons sur les acquis des « Sustainability Transition Studies » (Markard 2012) afin d'analyser les modalités d'articulation entre l'agriculture de conservation et le système agricole dominant. L'articulation de la théorie multi-niveaux développée par Geels (2002) avec le concept d'innovation par retrait (Goulet et Vinck 2012) nous amènera à développer l'hypothèse de l'insularisation pour caractériser le processus de transition vers l'agriculture de conservation. La particularité de ce processus d'insularisation est que celui-ci s'effectue à travers une dynamique à la fois de détachement et de continuité avec l'agriculture dite conventionnelle. L'analyse de trajectoires d'agriculteurs présentée ici permettra d'identifier ces modalités de détachement et de continuité. Elle nous mènera également à questionner le cadre théorique proposé par Geels (2002) ainsi que la notion d'agriculture conventionnelle en elle-même.
SEED
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/151457
http://www.quae.com/fr/r3906-sociologie-des-grandes-cultures.html

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
VdP-Socio-cultures-BD.pdfPrésentation du livre Publisher postprint126.28 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.