Reference : Facteurs de variation non génétique de la productivité des brebis de race Noire de Thibar
Scientific journals : Article
Life sciences : Genetics & genetic processes
Life sciences : Animal production & animal husbandry
http://hdl.handle.net/2268/138042
Facteurs de variation non génétique de la productivité des brebis de race Noire de Thibar
French
[en] Non-genetic factors of variation of the productivity of the Noire de Thibar ewe
Ben Salem, Imène []
Rekik, Mourad []
Hammami, Hedi mailto [Université de Liège - ULiège > Sciences agronomiques > Zootechnie >]
Ben Hamouda, Mohamed []
Aloulou, Rafik []
Saadoun, Lotfi []
2009
Revue d'Élevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux
Vigot Freres
62
1
59-66
Yes (verified by ORBi)
International
0035-1865
1951-6711
Paris
France
[fr] ovin ; brebis ; taux de natalité ; taille de portée ; viabilité ; productivité
[en] An initial database containing growth records of 101,000 lambs obtained within the context of the national meat sheep improvement program was used to quantify reproductive and productivity (total litter weight) traits of ewes of the Noire de Thibar breed, and to determine the influence of non-genetic factors on these traits. A database was then generated: it comprised 64,137 lambings over a 12-year period (1991-2002), and 25 farms and 48 flocks. The mean fertility rate in the flocks was 80.1±12.9% with highly significant effects (p<0.001) of the farm and lambing year. At birth, the average litter size per lambing ewe was 1.32±0.47. It dropped to 1.23±0.55 at 70 days after lambing. All main sources of variation (farm, lambing year, lambing month, and dam age) retained in the model as well as their interactions significantly affected the litter size at different stages after lambing. Survival of all the lambs in the litters between birth and 70 days post-lambing was observed in 89.9% of the ewes. Entire loss of the litter was observed in only 5.8% of the ewes. An analysis of variance revealed that factors such as the lambing year, lambing month, dam age, sex of the litter, and litter size at birth had a highly significant effect on the proportions of ewes with different levels of lambs' survival within litters. On average, the productivity of the Noire de Thibar was 6.6±2.2, 10.3±3.5 and 18.6±6.6 kg at 10, 30 and 70 days after lambing, respectively. The main factors of variation (farm, lambing year, lambing month, dam age, litter size), and some second-level interactions had highly significant effects (p<0.001) on the studied productivity traits. Ewes aged four years and which had male triplets yielded the highest productivities at 70 days after lambing. This preliminary work on the reproductive and productivity traits of Noire de Thibar ewes is essential to develop a ewe selection index as part of a genetic improvement scheme for this breed.
[fr] Afin de mesurer les performances reproductives et de productivité (poids total
de la portée) de la brebis Noire de Thibar, et de déterminer l’influence de facteurs
non génétiques sur ces paramètres, une base de données initiale, constituée
par 101 000 agneaux contrôlés pour leur croissance dans le cadre du programme
national d’amélioration des ovins à viande, a été utilisée. Une base
de données indexée par brebis a ensuite été générée avec un total de 64 137
agnelages représentant 12 années (1991-2002), 25 fermes et 48 troupeaux. Le
taux de mise bas moyen dans les troupeaux de la race Noire de Thibar a été
de 80,1 ± 12,9 p. 100 avec des effets importants (p < 0,001) de la ferme et
de l’année de mise bas. A la naissance, la taille de portée moyenne par brebis
mettant bas a atteint 1,32 ± 0,47 ; elle a baissé à 1,23 ± 0,55 à 70 jours après
l’agnelage. Toutes les principales sources de variation retenues dans le modèle
(ferme, année de mise bas, mois de mise bas et âge de la brebis), ainsi que leurs
interactions ont significativement affecté la taille de la portée aux différents stades
après la mise bas. La survie des agneaux par portée entre la naissance et
70 jours a été observée pour 89,9 p. 100 des brebis ; seulement 5,8 p. 100
des brebis ont perdu la totalité des agneaux de leur portée. Une analyse de la
variance a révélé que les facteurs année de mise bas, mois de mise bas, âge de
la brebis, sexe de la portée et taille de la portée ont eu un effet très significatif
sur les proportions de brebis présentant des niveaux différents de survie des
agneaux au sein de la portée. En moyenne, la productivité des brebis Noires
de Thibar à 10, 30 et 70 jours après l’agnelage a été respectivement de 6,6 ±
2,2, 10,3 ± 3,5 et 18,6 ± 6,6 kg. Les principales sources de variations (ferme,
année de mise bas, mois de mise bas, âge de la brebis et taille de la portée),
ainsi que certaines interactions de deuxième niveau ont eu des effets significatifs
(p < 0,001) sur les caractères de productivité étudiés. La catégorie des brebis
âgées de quatre ans ayant eu des portées de triplets tous mâles a été associée
aux niveaux de productivité les plus élevés à 70 jours. Ce travail préliminaire
sur les caractères reproductifs et de productivité des brebis Noires de Thibar est
essentiel à l’élaboration d’un index de sélection femelle qui pourra être incorporé
dans un éventuel schéma d’amélioration génétique de cette race.
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/138042

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
facteurs de variation non génétique de la productivité des brebis.pdfPublisher postprint357.82 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.