Reference : Agroécologie: Le chainon manquant. Rôle de consommateurs et d'ONG dans les processus ...
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a book
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/136852
Agroécologie: Le chainon manquant. Rôle de consommateurs et d'ONG dans les processus émergeants d'apprentissage
English
[en] Agroecology : the missing link. Consumers and NGO rol in the emergent learning process
Stassart, Pierre M mailto [Université de Liège - ULiège > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) >]
Claes, Chris [> >]
2010
Proceeding ISDA 2010 Innovation Sustainable Development of Agriculture
Anonyme
published online http://hal.archives-ouvertes.fr/ISDA2010
Yes
No
International
Symposium Innovation et développement durable dans l'agriculture et l'agroalimentaire
28 juin - 1 juillet
INRA - CIRAD - Supagro
Montpellier 27-30 juin
France
[en] Agroecology ; Consummers ; Learning
[en] Abstract — Academic texts on agro-ecology are often too limited to production systems. When notions of food systems and food value chains are described they introduce the consumer as a choice taker, reflecting neoclassical economic theory. The study of the emergence of two agro-ecological chains in Benin and Belgium explains how consumer demands are key learning resources for chain co-creation. In the case of the fair trade rice chain an NGO stimulates the co-creation process while in the beef chain in Gaume consumers who are directly involved in a deliberative process bring about this questioning.
[fr] Résumé — Les travaux académiques sur l’agroécologie sont souvent limités à des formes d’inter-disciplines centrées sur les systèmes de production. Si l’introduction de la notion de « Food Systems » introduit le consommateur, ce dernier intervient plutôt en bout de course comme le consommateur choisisseur de la théorie de l’économie standard. L’étude de l’émergence de deux filières agroécologiques au Bénin et en Belgique montre comment la mise en circulation des questions des consommateurs est une ressource en terme d’apprentissages pour la co-création des filières. Ceux-ci prennent différentes formes selon leur équipement cognitif et leur localisation. Dans le cas de la filière équitable rizicole c’est une ONG qui anime le processus de co-création par la mise en circulation de ces questions. Dans le cas de la filière bœuf des prairies gaumaises, ce sont les consommateurs directement impliqués dans un processus délibératif qui sont le support de ce questionnement. Ainsi, les consommateurs ou l’ONG qui les représente créent les conditions qui permettent de maintenir des questions pertinentes ouvertes, de les explorer et ainsi d’apprendre. Au-delà des exigences du marché apparaissent alors des dimensions d’autonomie, d’équité qui traduisent le projet agroécologique d’une nouvelle citoyenneté alimentaire. Au Bénin, l’écartement d’une variété de riz type « révolution verte » au profit d’une variété locale, respecte davantage l’intégrité agroécologique des bas fonds rizicoles. En Belgique, l’intégration plutôt que la dissociation des activités d’élevage et gestion de la biodiversité ouvre les portes à la construction d’un bien patrimonial.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/136852

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Stassart Claes 2010 Le chainon manquant.pdfPublisher postprint442.46 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.